Communiqués de presse

2018-07-03: André Magnan nommé directeur associé de La Cité universitaire francophone

Regina, 3 juillet 2018 - André Magnan a été nommé directeur associé de La Cité universitaire francophone à l’Université de Regina. Il est entré en fonction le 1er juillet 2018.

«Je suis très heureux de me joindre à l’équipe de La Cité, une unité universitaire dynamique qui est unique sur le campus », de dire monsieur Magnan, un ancien étudiant de l’Université de Regina.

«Nous sommes ravis d’accueillir André Magnan, » a déclaré M. Emmanuel Aito, directeur de La Cité universitaire francophone. « En tant que directeur associé, il sera directement responsable de notre programmation et de notre recherche universitaire.»

André Magnan aidera aussi le directeur dans les domaines des politiques universitaires, de l’admission des étudiants, du recrutement du personnel enseignant et de l’élaboration du budget. Selon Emmanuel Aito, « son expertise universitaire, sa recherche, son érudition et son expérience en tant que francophone constitueront un excellent complément au travail de nos collègues universitaires et de notre personnel administratif ».

André Magnan, qui est actuellement professeur agrégé de sociologie et d’études sociales à l’Université de Regina, continuera d’enseigner et d’effectuer des recherches pendant son mandat administratif triennal à La Cité.

« J’ai été élevé dans un foyer francophone en Alberta et en Saskatchewan. Mes enfants sont des francophones de la cinquième génération de l’Ouest canadien, ce dont je suis très fier. L’éducation est la pierre angulaire de la survie du français et de la culture canadienne dans l’Ouest», souligne-t-il.

Titulaire d’un baccalauréat ès sciences avec spécialisation en biochimie de l’Université de Saskatchewan, d’une maitrise ès arts en sciences sociales de l’Université de Regina et d’un doctorat en sociologie de l’Université de Toronto, André Magnan est entré en fonction à plein temps à l’Université de Regina en 2008, établissement où il avait donnéson premier cours en 2004.

Plus récemment, André Magnan a été le responsable universitaire du Congrès des sciences humaines qui s’est déroulé à l’Université de Regina. Cet événement très réussi a attiré 5 300 congressistes de tout le Canada et d’ailleurs et a été la plus grande conférence de l’histoire de Regina.

« J’aimaintenant hâte de me mettre au travail à La Cité. Quels que soient les défis qui se présenteront, je ferai de mon mieux pour servir les intérêts de La Cité, de ses étudiants, de l’Université et de la communauté francophonedans son ensemble.»

La mission de La Cité universitaire francophone est de répondre aux besoins en enseignement supérieur des francophones de la Saskatchewan, quelle que soit leur première langue. La Cité joue un rôle actif dans le développement culturel, linguistique et professionnel de la collectivité fransaskoise en offrant des cours et des programmes crédités et non crédités.

- 30 -

Source:

Léa Beaulieu Prpick, Agente de marketing et recrutement

lea.prpick@uregina.ca | 306.585.5180


2017-06-12: Premier programme universitaire bilingue en sciences infirmières en Saskatchewan

Regina, 12 juin 2017 - La rentrée de septembre 2018 à la Faculté de sciences infirmières sera bien différente des autres années. Le programme SCBScN de l’Université de Regina accueillera pour la première fois une cohorte de sept étudiants qui intègreront la nouvelle option bilingue du programme. 

Grâce à l’impulsion et au soutien continu de nombreux acteurs de la communauté francophone, ce programme fait aujourd’hui l’objet d’un partenariat solide entre la Faculté des sciences infirmières et La Cité universitaire francophone et ouvrira ses portes en septembre 2018.  L’objectif de ce baccalauréat bilingue est clair: fournir aux étudiants de la Saskatchewan l’opportunité de se former au métier d’infirmier et infirmière à 50% en français et 50% en anglais.

Le premier programme universitaire bilingue en sciences infirmières de la Saskatchewan s’inscrira dans le cadre du Saskatchewan Collaborative Bachelor of Science in Nursing (SCBScN), un programme universitaire offert conjointement par l’Université de Regina et la Saskatchewan Polytechnic, qui accueille chaque année 345 étudiants. L’option bilingue suivra le même curriculum que le programme traditionnel en anglais, avec une base de 120 crédits à obtenir sur quatre années d’études. Un stage d’immersion professionnelle est également prévu en dernière année.

L’embauche de deux professeurs bilingues marque un nouveau pas décisif dans le lancement du programme. Léonie Mvumbi Mambu détient un doctorat en sciences cliniques-santé communautaires de l’Université de Sherbrooke et une maîtrise en sciences infirmières-pratiques avancées de l’Université de Montréal. Originaire de République Démocratique du Congo, Léonie a travaillé plus de dix ans à Kinshasa dans le secteur médical d’une entreprise publique et dans l’enseignement supérieur en sciences infirmières. Elle a ensuite travaillé comme infirmière autorisée dans différents milieux cliniques, notamment à Montréal et Ottawa. Sandra Clermont-Pierre, originaire du Québec, est diplômée d’un baccalauréat en sciences infirmières à l'Université d'Ottawa depuis 2009, puis d’une maîtrise en administration des services de santé de l'Université de Montréal en 2013. Son domaine d'expertise infirmière est en santé mentale, psychiatrie en milieu hospitalier, psychiatrie ambulatoire et psychiatrie en milieu communautaire.

Les deux professionnelles entreront dans leurs nouvelles fonctions dès le 1er juillet 2017. Elles profiteront de l’année scolaire 2017-2018 pour enseigner au programme SCBScN en anglais, tout en se préparant activement au curriculum de l’option bilingue pour l’année 2018-2019.

Sous réserve d’obtention du financement par le gouvernement fédéral, la période d’inscriptions pour l’option bilingue débutera en octobre 2017. Les demandes d’informations peuvent d’ores et déjà être faites auprès de la gestionnaire du projet Francine Proulx-Kenzle par téléphone au 306.533.3965 ou courriel francine.proulx-kenzle@uregina.ca.

-30-

Source :

Céline Galophe, Agente de communications

La Cité universitaire francophone, Université de Regina

Celine.galophe@uregina.ca | 306.337.3226

en haut

Archives

Table des matières

2016-10-04: Le Centre de recherche (CRFM) de La Cité accueille des chercheurs de partout au monde

Le Centre de recherche (CRFM) de La Cité accueille des chercheurs de partout au monde pour une première édition du Colloque universités-communautés sur les francophonies en milieu minoritaire

Regina, mardi 4 octobre 2016 – Le Centre de recherche sur les francophonies en milieu minoritaire (CRFM) de La Cité universitaire francophone à l’Université de Regina vous annonce la tenue, le 5 et 6 octobre prochains, de la première édition du Colloque international et interdisciplinaire universités-communautés portant sur les Relations, pratiques et représentations de l’inclusion dans les communautés francophones en situation minoritaire : l’Ouest canadien au prisme des Amériques.

Au programme

Le mercredi 5 octobre, un 5 à 7 à La Rotonde située, dans le Language Institute Building (LI216) de l’Université de Regina, lancera en grand cet évènement en vous permettant de rencontrer des chercheurs de partout à travers le Canada et d’échanger sur les thématiques abordées durant le colloque. La conférence inaugurale de ce colloque sera présentée par Michelle Landry, Ph.D., professeure adjointe au Département de sociologie de l’Université de Moncton, au Nouveau-Brunswick à compter de 17h30.

Le colloque reprendra le jeudi 6 octobre dès 8 h 15 où trois panels et une table ronde sont au programme. Seront notamment abordées les thématiques suivantes : L’inclusion en milieu minoritaire dans les prairies canadiennes, L’inclusion en milieu minoritaire au prisme des autres expériences canadiennes et Comparer et penser l’inclusion en milieu minoritaire.

Pour plus de détails sur la programmation et le titre exact des conférences dans chacun des trois panels, veuillez consulter le lien suivant: http://lacite.uregina.ca/fr/recherche/conferences-evenements/colloque-octobre-2016

Inscription obligatoire

Bien que le colloque soit ouvert à toutes personnes intéressées par la question, nous vous prions de vous inscrire ici: http://lacite.uregina.ca/fr/recherche/conferences-evenements/colloque-octobre-2016 Des frais de 20$ sont demandés, incluant le service de traduction, le stationnement, les collations et le diner du jeudi midi.

Service de traduction

Un service de traduction simultanée sera disponible pour les anglophones désirant assister aux présentations.

Notez qu’il s’agit d’une chance unique de rencontrer et d’échanger sur des questions liées aux réalités linguistiques des peuples en situation minoritaire avec des chercheurs de renommée nationale et internationale. 

Pour toutes informations ou pour des demandes d’entrevue, merci de communiquer avec notre agente aux communications. Vous êtes également les bienvenus à La Rotonde (LI216) de l’Université de Regina le jour de l’évènement.

-30-

Source :

Julie Courcy
Agente aux communications
La Cité universitaire francophone, Université de Regina
Julie.courcy@uregina.ca | 306.337.3226

en haut

2016-09-16 : L’excellence des nouveaux étudiants soulignée par La Cité de l’Université de Regina

L’excellence des nouveaux étudiants soulignée par La Cité de l’Université de Regina

Regina, vendredi 16 septembre 2016 – De nouveaux étudiants de La Cité universitaire francophone (La Cité) étaient mis à l’honneur lors d’une cérémonie de remise de bourses visant à souligner le mérite et l’excellence des étudiants admis dans un des programmes en français offerts à l’Université de Regina.

C’est lors de l’activité de lancement de l’année 2016-2017 de La Cité, en collaboration avec CBC/Radio-Canada Saskatchewan, jeudi soir le 15 septembre, que les étudiants récipiendaires de bourses d’admissions ont été honorés. Quatre étudiantes sur six récipiendaires étaient présentes pour recevoir leurs honneurs respectifs des mains du directeur principal par intérim de La Cité, le professeur Emmanuel Aïto, Ph.D.
 

Bourse Beaubien – 750$

D’une valeur de 750$, la Bourse Beaubien est attribuée à un étudiant finissant d’une école secondaire de la Saskatchewan qui a un héritage canadien-français, tel qu’établit par la section 23 de la Charte canadienne des droits et liberté. Le comité a basé sa décision sur les critères d’excellence académique, d’engagement de l’étudiant dans sa communauté et dans son école et sur les activités extracurriculaires de l’étudiant. Nous félicitons Brooke George de l’École Bellegarde qui est admise au Baccalauréat en éducation française, niveau élémentaire.  
 

Bourse de l’ACUFC – 5000$

L’Association des collèges et des universités de la francophonie canadienne (ACUFC) est une association pancanadienne regroupant 21 établissements d’enseignement postsecondaire qui visent l’accessibilité aux études postsecondaires en français. Parmi les 25 bourses de 5000$ attribuées à l’échelle canadienne, trois d’entre elles ont été décernées aux étudiantes finissantes d’un programme d’immersion et de français de base qui sont inscrites dans un programme en français à l’Université de Regina.

Outre l’excellente qualité du dossier de candidature, un volet communautaire est également inclus dans le programme de bourse offerte conjointement avec La Cité. Les étudiantes lauréates doivent s’engager dans un projet de leur choix, en français, visant à intégrer leur milieu postsecondaire ou communautaire, et ce, pour une durée de 45 heures. Félicitations à :

- Jessica Rohatynsky qui est finissante de l’école Sacred Heart à Yorkton, SK. Jessica est inscrite au Baccalauréat en éducation française, niveau secondaire, avec une mineure en expression artistique.

- Annabel Asselin arrive de l’école Dr. Martin LeBoldus à Regina, SK, et est inscrite au Baccalauréat en éducation française, niveau élémentaire.

- Piper Stewart est quant à elle finissante de l’école Greenall à Balgonie, SK et est inscrite au Certificat en français langue seconde.
 

Bourse d’admission à la maitrise de La Cité – 5000$

Cette bourse d’une valeur de 5000$ est décernée à un étudiant du deuxième cycle qui est inscrit à la Maîtrise en éducation française ou à la Maîtrise ès arts en français. Les critères portent notamment sur le sujet de leur recherche qui doit être en lien avec l’éducation francophone ou les projets de recherche liés au Canadien-français. Bien que les deux récipiendaires n’ont pas pu être présentes lors de cette remise, nous tenons à féliciter Marie-Josée LeBel qui enseigne présentement à Swift Current, SK et Erika Baldo qui enseigne à Saskatoon, SK.

Nous félicitons chaleureusement nos boursiers et leur souhaitons la meilleure des réussites dans leurs études au niveau postsecondaire.

- 30 -

Source :

Julie Courcy
Agente aux communications
La Cité universitaire francophone, Université de Regina
Julie.courcy@uregina.ca | 306.337.3226

en haut

2016-08-15 : Une nouvelle direction par intérim à La Cité universitaire francophone

Une nouvelle direction par intérim à La Cité universitaire francophone

Regina, lundi 15 août 2016 – L’Université de Regina est heureuse d’annoncer la nomination d’Emmanuel Aïto, PhD., à titre de directeur principal par intérim de La Cité universitaire francophone. Suite à une consultation effectuée auprès des membres du corps professoral et du personnel administratif, la Rectrice Timmons a annoncé vendredi dernier la nomination de monsieur Aïto qui occupera ce poste du 15 août 2016 au 30 juin 2017.

Emmanuel Aïto, PhD., actuellement professeur agrégé au Département d’études francophones et interculturelles, se spécialise en linguistique française. Entre autres, ses recherches en glottopolitique examinent les intersections entre langue et démocratisation, en particulier l’impact des politiques linguistiques sur les langues minoritaires. Ce professeur-chercheur assurait, jusqu’à tout récemment, les fonctions de Chef du Département d’études francophones et interculturelles, et ce, depuis plus de 10 ans. M. Aïto travaille à l’Université de Regina depuis 18 ans.

Sophie Bouffard, PhD. et Emmanuel Aïto, PhD. assureront la direction de La Cité conjointement jusqu’au 31 août 2016 suite à quoi, madame Bouffard débutera ses fonctions à titre de Rectrice et Vice-Chancellière de l’Université de Sudbury. Après 14 ans de services à l’Université de Regina, Sophie Bouffard a notamment contribué, au cours des deux dernières années, à assurer la transition de l’Institut français vers La Cité universitaire francophone et à obtenir le statut académique pour cette unité.

Pour vos demandes d’entrevue, merci de contacter notre agente aux communications.

Pour en savoir plus sur les programmes offerts par La Cité universitaire francophone, visitez notre site Internet : lacite.uregina.ca

Source :

-30-

Julie Courcy
Agente aux communications
La Cité universitaire francophone, Université de Regina
julie.courcy@uregina.ca | 306.337.3226 

en haut

2016-07-04 : Deux semaines d’immersion pour adultes à La Cité

Deux semaines d’immersion pour adultes à La Cité: La francophonie à l’honneur sur le campus de l’Université de Regina

Regina, lundi 4 juillet 2016 – Les semaines d’immersion d’été pour adultes sont lancées à La Cité universitaire francophone! Cette année, 45 participants s’exposent à la langue et la culture francophone du 4 au 15 juillet. Les participants prennent part cette année à une programmation renouvelée et à des activités enrichissantes, conçues pour améliorer leur compréhension et leurs compétences en communication.

Chaque année, le programme d’immersion est offert sur le campus de l’Université de Regina afin de faire vivre aux initiés une expérience immersive inoubliable, en français.

Quoi de neuf cette année ?

Cette année, La Cité propose un programme d’activités variées visant à enrichir le vocabulaire des participants et à développer la compréhension et l’expression orale. Sous les thématiques du voyage et de la culture, les adultes participants apprendront, entre autres,  à découvrir le français à travers des ateliers d’expression orale et des activités expérientielles, notamment par la préparation d’un voyage, un coup d’œil sur des coutumes d’ailleurs dans le monde et un jeu interactif pour apprendre et mettre en pratique de nouveaux éléments.  

De nouveaux et d’anciens étudiants

Shelley Banks, écrivaine, éditrice et photographe, participe pour la première fois aux semaines d’immersion. Elle considère qu’une telle offre de cours pendant l’été représente une chance importante pour les adultes à Regina. Elle souligne s’être inscrite afin de retrouver le niveau de maitrise qu’elle a un jour eu, lorsqu’elle vivait à Montréal. Elle ajoute : « I'd also like to be able to speak French more confidently with my son and his partner when I visit them in Quebec or when they come to Saskatchewan. »

Alors que certains en sont à leur première expérience, d’autres reviennent d’année en année. C’est le cas de Dianne Warren. L’apprentissage de la langue représente pour elle un passe-temps agréable, ou comme elle le dit : « étudier le français est comme prendre des leçons de musique ». Elle précise avoir : « toujours voulu parler français parce que tant de gens au Canada parlent français. La langue est si familière et pourtant, beaucoup d'entre nous ne la parle pas. » Pourquoi l’immersion d’été ? « Le programme d'été est l'occasion de m'y plonger, sans dépenser beaucoup d'argent », affirme-t-elle.

Ainsi, c’est sans aucun doute que les participants vivront une expérience des plus profitables, notamment par l’accompagnement de nos dynamiques instructeurs hautement qualifiés. Débutant, intermédiaire ou avancé, bienvenue au programme d’immersion d’été 2016!

Pour en savoir plus sur le programme d’immersion d’été ou sur tout autre programme offert par La Cité universitaire francophone, visitez notre site Internet : lacite.uregina.ca

-30-

Pour de plus amples informations ou pour vos demandes d’entrevues avec les instructeurs ou les participants, merci de contacter :

Julie Courcy
Agente aux communications
La Cité universitaire francophone, Université de Regina
Julie.courcy@uregina.ca | 306.337.3226

en haut

2015-02-30 : L’Institut français devient le premier centre officiel de passation des Tests du TEF en Saskatchewan

L’Institut français devient le premier centre officiel de passation des Tests du TEF en Saskatchewan

L’institut français est devenu le premier établissement en Saskatchewan officiellement reconnu par le Centre de langue française de la CCI Paris Ile-de-France, pour administrer le Test d’évaluation de français (TEF). Le TEF est un test de français général qui a pour objectif de mesurer le niveau de connaissances et de compétences en français des francophones et des personnes dont la langue maternelle n’est pas le français. Ne disposant d’aucun centre agréé TEF en Saskatchewan avant aujourd’hui, les requérants désirant faire évaluer leurs compétences linguistiques devaient se rendre à Winnipeg, Edmonton ou Calgary, pour ne nommer que les centres les plus proches. 

L’Institut français offre trois déclinaisons du TEF : le TEF Canada, le TEF général, et le TEFAQ.  

Le TEF Canada est reconnu en tant que preuve de compétence linguistique par Citoyenneté et Immigration Canada (CIC) pour les dossiers de demande de résidence permanente et de demande de citoyenneté canadienne.

Le TEF général permet une évaluation rapide et précise des compétences linguistiques générales du candidat dont le français n’est pas la langue maternelle. Il débouche sur une attestation à valeur internationale validant le niveau exact du candidat au sein de l’un des 6 niveaux du Cadre européen commun de référence pour les langues.

À la différence du TEF Canada, le test d’évaluation de français pour l’accès au Québec (TEFAQ) s’adresse aux candidats à l’immigration vers la province du Québec. Il est la version du TEF reconnue par le Ministère de l’Immigration de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) du Québec dans le cadre d’une demande officielle d’immigration. 

Une attestation détaillée 

Le TEF donne lieu à une attestation. Chaque attestation est détaillée, personnalisée, présente le pointage obtenu et des commentaires individualisés. Elle mesure le niveau de connaissances et de compétences en français général, en situant le niveau du candidat sur une échelle de 7 niveaux indexée sur les niveaux du Cadre Européen Commun de Références pour les Langues (CECR) et sur les niveaux de compétence linguistique canadiens (NCLC). 

Prochaines sessions du TEF

Les sessions d’examen ont lieu sur une journée dans les locaux de l’Institut français de l’Université de Regina à partir de 8 h 30. 

Aucun diplôme n’est requis pour se présenter aux épreuves du TEF. Un même candidat peut se présenter plusieurs fois au test.

Pour tout savoir sur les conditions générales, la description des épreuves, les tarifs ou pour s'inscrire aux prochaines sessions d’examens du TEF, visitez le : 

www.institutfrancais.uregina.ca > Institut français > Test d’évaluation du français (TEF).

-    30  -

Source : 

Véronique Gauthier Milo 
Agente de communication
Université de Regina | Institut français 
Tél. : 306.337.3226
veronique.gauthier@uregina.ca

en haut

2015-02-10 : Lancement du Statut du français dans l'Ouest canadien

Lancement du Statut du français dans l'Ouest canadien: la cause Caron: un ouvrage scientifique pour approfondir les questions de bilinguisme qui seront décidées en Cour suprême

Regina, le 10 février 2015 -  Alors que la Cour suprême du Canada s’apprête à entendre la cause Caron dès le 13 février, le Centre canadien de recherche sur les francophonies en milieu minoritaire (CRFM) de l'Institut français à l’Université de Regina et l’Association des juristes d’expression française de la Saskatchewan (AJEFS) annoncent la publication d’un ouvrage scientifique original portant sur les enjeux de cette cause importante où il sera question des obligations des gouvernements provinciaux de l’Alberta et de la Saskatchewan envers le bilinguisme.

Le statut du français dans l’Ouest canadien : la cause Caron publié par les prestigieuses Éditions Yvon Blais (Montréal), sous la direction de Sophie Bouffard et Peter Dorrington, met en évidence les engagements pris par la Couronne à l'égard du bilinguisme, aux niveaux provincial et territorial, au moment où le Canada a annexé l'Ouest, ainsi que l'impact de la non reconnaissance de ces droits sur les communautés francophones de l'Ouest depuis.

La décision que le plus haut tribunal du pays rendra au cours des prochains mois aura un impact considérable sur la question du bilinguisme au Canada. Quel qu’il soit, le verdict de la Cour suprême enverra un message puissant sur sa conception de la fédération canadienne d’hier et d’aujourd’hui et sur la place qu’occupe à ses yeux la dualité linguistique au rang des valeurs fondamentales définissant le Canada. 

Cet ouvrage est le fruit d’un colloque national organisé en 2010 par l’Institut français et l’AJEFS à l’Université de Regina. Les contributions de cet ouvrage arbitré proviennent de dix chercheurs de renom qui traitent la question du statut du français dans l’Ouest à travers le prisme de disciplines comme l’histoire, la sociologie, le droit et la science politique: 

  • Gratien Allaire, Université Laurentienne
  • Edmund A. Aunger, Campus Saint-Jean, University of Alberta
  • Wilfrid Denis, University of Saskatchewan
  • Michel Doucet, Université de Moncton 
  • Pierre Foucher, Université d’Ottawa
  • Yves Frenette, Université de Saint-Boniface
  • Raymond M. Hébert, Université de Saint-Boniface
  • Rodrigue Landry, Université de Moncton
  • François Larocque, Université d’Ottawa 
  • Mark Power, Université d’Ottawa

L’ouvrage est maintenant en vente auprès de l’Institut français et de l’AJEFS au coût de 20$. Il est également possible de le commander en ligne.

-    30  -

Source :

Véronique Gauthier Milo 
Agente de communication
Université de Regina | Institut français 
Tél. : 306.337.3226
veronique.gauthier@uregina.ca

en haut

2015-01-14 : Des nouveaux visages à l’Institut français

Des nouveaux visages à l’Institut français 

Regina, le mercredi 14 janvier 2015 – L’Institut français est fier d’annoncer les nominations de deux employées aux postes suivants:

  • Andrée Noonan – Adjointe administrative à la direction
  • Rebecca Stanton – Adjointe administrative à la réception

   

Andrée Noonan

Andrée Noonan est bien connue de la communauté fransaskoise pour avoir contribué au fait français en Saskatchewan. Originaire de Saskatoon, sa carrière a notamment été marquée par ses 10 années de loyaux services au sein de l’équipe de Radio-Canada Saskatchewan, ses deux années au Conseil culturel fransaskois et son passage à l’Association jeunesse fransaskoise. Andrée occupera le poste d’adjointe administrative à la direction jusqu’en novembre 2015, en remplacement de Libby Jeffrey qui coordonne maintenant le Centre de services aux étudiants. Andrée se dit très enthousiaste d’apporter son expertise à l’Institut français dans cette période de transition. 

 

Rebecca Stanton

Passionnée par le développement communautaire et le plein air, Rebecca a complété un Baccalauréat  bilingue en santé et environnement à l’Université York en Ontario. Avant de se joindre à l’équipe de l’Institut français à titre d’adjointe administrative à la réception, Rebecca a notamment travaillé au Centre Patrimoine de la Gendarmerie Royale du Canada et l’Ambassade des États-Unis d’Amérique à Ottawa. Récemment arrivée de l’Ontario, Rebecca souligne que l’accueil chaleureux de ses nouveaux collègues l’aide à s’adapter à son nouveau milieu.  

Veuillez vous joindre à nous pour féliciter Andrée et Rebecca et les accueillir chaleureusement.  

-30-

Source : 

Véronique Gauthier Milo
Agente de communications
Institut français - Université de Regina
Tél. : 306.337.3226
veronique.gauthier@uregina.ca 

en haut

2014-11-21 : Des étudiantes francophones de l’Université de Regina engagées à développer leur potentiel de leadership!

Des étudiantes francophones de l’Université de Regina engagées à développer leur potentiel de leadership!

L’Institut français et l’Alliance des femmes de la francophonie canadienne (l'AFFC) ont le plaisir d’offrir à 14 étudiantes francophones de l’Université de Regina, la chance de participer à MENTORACTION, un atelier qui vise à soutenir les étudiantes de la francophonie canadienne pour qu’elles renforcent leurs compétences en leadership.

MENTORACTION réunit des jeunes femmes de 18 à 30 ans avec des mentors francophones pour leur permettre d’acquérir des compétences et habiletés afin de les mobiliser et de les inciter à agir efficacement en tant que leader dans la communauté francophone.

Cet initiative découle d'une observation: à l’université, les jeunes femmes ont tendance à moins participer aux comités et conseils. Cette situation se transpose plus tard dans les organismes et institutions où elles sont faiblement représentées au niveau décisionnel. Ceci a poussé l'AFFC à s'interroger sur les causes de cette faible implication des jeunes femmes et sur les moyens de changer les choses.  

La journée débutera avec l’atelier "Leadership et communication, vos gestes parlent plus fort que ce que vous dites!" animé par Claire Bélanger-Parker et se poursuivra par des présentations données par des femmes au parcours inspirant: 

  • Maud Beaulieu, première chef de contenus, Radio Canada
  • Renée Bilodeau, analyste de politiques et agente de prestation de services, Gouvernement de la Saskatchewan
  • Lace Brodgen Ph.D., directrice du programme du Baccalauréat en éducation française,  Faculté d'éducation 
  • Francine Proulx-Kenzle, consultante organisationnelle et gestionnaire, Pense Transformation Consulting, et facilitatrice de la Table des élu.e.s de la Communauté fransaskoise
  • Annette Revet, directrice exécutive et secrétaire de l'Université de Regina, en charge de la Gouvernance de l'Université 

MENTORACTION est un complément à l’initiative « FÉMINACTION : Les jeunes femmes engagées font la différence! » qui vise à soutenir les étudiantes de la francophonie canadienne dans l’identification des obstacles à leur accès aux positions de leadership au sein des conseils étudiants et conseils d’administration.

- 30 -

Source : 

Véronique Gauthier Milo
Agente de communication
Institut français — Université de Regina
Tél. : 306.337.3226
veronique.gauthier@uregina.ca

en haut

2014-09-04 : Mot de la direction

Mot de la direction

C’est avec grand enthousiasme que je vous souhaite la bienvenue à l’Institut français!

Je dois vous confier à quel point je suis touchée et inspirée par la résilience des francophones de l’Ouest canadien et leur capacité à innover. L’Institut français, jeune institution en Saskatchewan, est un parfait exemple de cet esprit créatif et pionnier.

Véritable carrefour de l’éducation universitaire en français en Saskatchewan, l’Institut français est le fruit d’un partenariat stratégique entre l’Université de Regina et la communauté fransaskoise; un modèle unique dans le milieu universitaire canadien.

Créé en 2003, l’Institut français a pour mission de répondre aux besoins éducatifs universitaires des francophones de la Saskatchewan, quelle que soit leur langue maternelle. Pour ce faire, il offre des programmes et des cours universitaires crédités, des programmes d’éducation continue de qualité, toute une gamme de services aux étudiants, des initiatives université-communauté avant-gardistes et un programme de recherche innovateur sur les francophonies en milieu minoritaire.

L’Institut français, par sa philosophie d’engagement communautaire et son centre de recherche, est un foyer dynamique d’échange et de réflexion sur les enjeux actuels de la francophonie. Le statut du français comme langue officielle au Canada, l’immigration, la diversité culturelle et les défis de l’inclusion, les alternatives de développement communautaire, l’engagement citoyen, sont des thèmes ancrés au cœur de notre programmation et qui orientent nos actions et nos initiatives. L’Institut français joue un rôle important dans l’épanouissement et le rayonnement de la communauté fransaskoise. Tel un laboratoire vivant, notre centre de recherche (CRFM), dont l’approche privilégiée est interdisciplinaire et comparative, propose un programme de recherche novateur qui porte en priorité sur l’expérience de la communauté fransaskoise. Sur la scène nationale, le CRFM est d’ailleurs probablement le seul centre de recherche qui œuvre aussi près du terrain!

L’Institut français est aussi un espace convivial de rencontre. J’espère vous croiser dans notre Rotonde pour échanger avec vous sur les enjeux de la francophonie locale et internationale, de même que sur vos aspirations pour le postsecondaire en français en Saskatchewan, afin de continuer à développer une vision rassembleuse et porteuse d’avenir pour notre Institut. 

Au plaisir de vous accueillir sur notre campus francophone!

Sophie Bouffard, Ph.D.
Directrice de l'Institut français

en haut

2014-07-31 : Programme Explore à Gaspé : un franc succès!

Programme Explore à Gaspé : un franc succès!

Gaspé, QC, le 31 juillet 2014 - La période estivale est le meilleur moment pour voyager et vivre de nouvelles expériences. C’est dans le site enchanteur de Gaspé, baignés dans un environnement francophone, que 42 étudiants provenant de partout au Canada ont commencé leur été. Pour la sixième année consécutive, l’Institut français de l’Université de Regina a offert le programme EXPLORE à Gaspé. 

Le programme EXPLORE de l’Institut français combine des activités de communication orale et des activités de plein air. Pendant cinq semaines, les participants, âgés de 16 et 17 ans, sont exposés au français à travers plus de 190 heures de cours et d’activités de plein air. Cette année, les étudiants on pu explorer les plus beaux attraits de la ville de Gaspé en participant à une foule d’activités dont : une escapade au Rocher Percé, une journée de canyoning, des leçons de voile, une expédition en kayak de mer et une fin de semaine de camping. 

Lorraine Laliberté, directrice du programme EXPLORE à Gaspé, s’est dite emballée de la sixième édition: « Gaspé est une région fantastique! Les gens sont gentils et nous sommes très bien accueillis.  On a une bonne équipe d’instructeurs et des élèves enthousiastes. Les jeunes ont non seulement progressé dans leur apprentissage de la langue, mais ils ont pu utiliser leurs nouvelles connaissances dans des situations amusantes ». 

L’institut français remercie la ville de Gaspé et le Cégep de la Gaspésie et des Îles qui accueillent le programme EXPLORE depuis ses débuts en 2009. L’édition 2014 du  programme prend fin le 1er août. 

Explore est un programme d’immersion pour les jeunes parrainé par le Conseil des ministres de l’Éducation, Canada (CMEC). Il a pour objectif de promouvoir le français et l’anglais comme langues secondes à l’échelle nationale et de fournir aux jeunes un contexte où ils peuvent mettre en pratique leurs habiletés linguistiques dans un environnement social et d’immersion totale. 

Pour en savoir plus sur le programme Explore de l’Institut français à Gaspé, veuillez consulter www.institutfrancais.uregina.ca

-30-

Pour plus de renseignements : 

Véronique Gauthier Milo
Agente de communication
Institut français — Université de Regina
Tél. : 306.337.3226
veronique.gauthier@uregina.ca

en haut

2014-04-10 : 14 étudiants du CFLS accueillis dans les organismes francophones de la province

14 étudiants du CFLS accueillis dans les organismes francophones de la province

Regina, le jeudi 10 avril 2014 - Les étudiants du Certificat en français langue seconde (CFLS) de l’Université de Regina ont mis leurs connaissances à profit dans plusieurs organismes francophones partout à travers la province, dans le cadre d’un projet de stage. 

Le CFLS, offert par le Département de français en partenariat avec l’Institut français, est un programme intensif d’un an qui permet aux étudiants d’obtenir un niveau de compétence intermédiaire fort en français, à l’oral comme à l’écrit. Le but de ces stages non rémunérés est d’amener les stagiaires à établir une communication en français dans un milieu de travail et de créer des relations avec la communauté fransaskoise. 

Kyla Hosie, qualifie son expérience de stage en milieu francophone comme étant le point saillant du programme du certificat: « J’ai appris beaucoup en une semaine. Mon stage avec la Fédération des Francophones de Saskatoon m’a permis de m’ouvrir à une nouvelle culture, de communiquer en français et de rencontrer des nouvelles personnes. C’était absolument génial! ». 

Eric Lefol, s’est dit ravi par la volonté d’apprendre de sa stagiaire et très impressionné par la qualité de son français: « Depuis que je travaille à la direction de la Fédération, Kyla est la 2e étudiante que nous accueillons. Elle a pris son stage très au sérieux. J’ai remarqué que certaines personnes ont essayé de parler anglais avec elle, mais Kyla a toujours ramené la discussion en français. Nous sommes très satisfaits de l’attitude et des compétences des étudiants de l’Institut français ».  

Au total, 10 organismes de la province ont ouvert leurs portes aux étudiants cette année. Il s’agit de la Fédération des Francophones de Saskatoon, l’Assemblée communautaire fransaskoise, Radio-Canada, le Collège Mathieu, l’école Monseigneur de Laval, Financement agricole Canada, Le Conseil culturel fransaskois, l’Association des parents fransaskois, le Centre éducatif les Petits Pingouins et la garderie Gard’amis. Le Département de français et l’Institut français tiennent à remercier les organisations francophones  pour leur engagement.

L’Institut français répond aux besoins éducatifs postsecondaires des étudiants francophones et bilingues de la Saskatchewan. Il s’engage dans le développement linguistique et culturel de la communauté fransaskoise.

- 30 -

Source :

Véronique Gauthier
Agente de communications    
Université de Regina / Institut français
306.337.3226
véronique.gauthier@uregina.ca

en haut

2014-04-09 : Concours de subventions de recherche 2014

Concours de subventions de recherche 2014

Sept nouveaux projets de recherche et de publication subventionnés par le CRFM

Le Centre canadien de recherche sur les francophonies en milieu minoritaire de l’Institut français (CRFM) est fier d’annoncer la liste des lauréats de son 9e Concours annuel de subventions de recherche. Cette année, le CRFM a alloué 28 990 $ à des chercheurs et organismes venant de partout au pays. Le comité d’évaluation a accordé sept subventions pour des projets de recherche et de publication, allant de 2 000 $ à 5 000 $, à des chercheurs universitaires et à un organisme communautaire sélectionnés parmi 16 projets. 

Depuis 2005, le CRFM a subventionné 63 projets originaux qui participent d’une philosophie d’engagement université-communauté visant à améliorer la compréhension de l’expérience francophone en milieu minoritaire. 
 
Parmi les sept projets subventionnés par le concours 2014, deux d’entre eux ont un lien particulier avec la Saskatchewan:

  • Janique Dubois de l’Université Brock, a reçu une subvention de 5 000 $ pour son projet de recherche intitulé « Comment faire société autrement? Une analyse des pratiques de gouvernance chez les Fransaskois ». 
  • Wilfrid Denis du Collège St Thomas More de l’Université de la Saskatchewan, a également reçu 5 000 $ pour son projet de recherche « Pour rompre l'hégémonie néocoloniale : la jurisprudence de l'article 23 de la Charte canadienne en tant que résistance et domination ».

Autres projets subventionnés

Projet de recherche universitaire:

  • Frédéric Boily, Ph.D, Campus Saint-Jean, Université de l’Alberta: « La francophonie et la conscience historique des jeunes Albertains : une exploration »
  • Majella Simard, Ph.D, Université de Moncton: « Les défis et les enjeux du vieillissement démographique en situation francophone minoritaire et leurs impacts en matière d'aménagement du territoire au Nouveau-Brunswick: une étude de cas en milieu rural et urbain »


Projet de recherche communautaire:

  • Fédération culturelle canadienne-française, Organisme communautaire: « Facteurs du dynamisme des pôles culturels dans la francophonie canadienne »


Projet de publication universitaire:

  • Catherine Léger, Ph.D, Université de Victoria: « La francophonie en milieu minoritaire : le discours des jeunes et le bilinguisme en tant que valeur identitaire/personnelle »
  • Rémi Léger, Ph.D, Université Simon Fraser: « Fédéralisme et francophonie canadienne : réactualisation des contributions de la Fédération des francophones hors Québec (1975-1982) »


Le CRFM félicite les lauréats du concours 2014 et profite de cette occasion pour remercier et souligner l’importante contribution des membres de son comité d’évaluation indépendant composé cette année de : Linda Cardinal de la Chaire de recherche sur la francophonie et les politiques publiques à l’Université d'Ottawa, Anne Leis de la Chaire de recherche en cancérologie Louis Schulman à l’Université de la Saskatchewan et Denis Rouleau, directeur général et artistique de la Troupe du Jour à Saskatoon.
 
Le CRFM développe, de façon multidisciplinaire et interinstitutionnelle, un programme de recherche qui porte en priorité sur l’expérience de la communauté fransaskoise tout en s’ouvrant à celle d’autres francophonies canadiennes et internationales qui cherchent à s’affirmer en contexte minoritaire. 

- 30 - 

Source : 

Véronique Gauthier Milo
Agente de communications    
Université de Regina / Institut français
306.337.3226
véronique.gauthier@uregina.ca

en haut

2013-08-06 : Le programme EXPLORE à Gaspé : Déjà cinq ans!

Le programme EXPLORE à Gaspé : Déjà cinq ans!

Gaspé, QC, le 6 août 2013 - La période estivale est le meilleur moment pour voyager et vivre de nouvelles expériences. C’est dans le site enchanteur de Gaspé, plongés dans un environnement francophone, que 42 étudiants provenant de partout au Canada et des États-Unis ont commencé leur été. Pour la cinquième année consécutive, l’Institut français de l’Université de Regina a offert le programme EXPLORE à Gaspé. 

Le programme EXPLORE de l’Institut français combine des activités de communication orale et des activités de plein air. Pendant cinq semaines, les participants, âgés de 16 et 17 ans, sont exposés au français à travers plus de 190 heures de cours et d’activités de plein air. Taylor Crosby, une étudiante originaire de la Nouvelle-Écosse était emballée d’avoir reçu son certificat de voile: « Je suis très excitée! Je n’avais jamais fait de voile auparavant et maintenant je suis certifiée pour pouvoir en faire seule: c’est génial! ».   

David Salib, un étudiant de Toronto participait au programme explore pour améliorer son français, mais aussi pour prendre des vacances: « J’ai décidé de participer au programme EXPLORE parce que j’adore la nature. Il y a une belle forêt derrière le cégep: c’est super! Ce n’est pas juste une expérience éducative, c’est aussi une expérience sociale incroyable! Je me suis fait des amis de partout au Canada ». 

Il y en a pour tous les goûts dans le programme EXPLORE. Alors que certains sont emballés par les activités de plein air, d’autres sont tout simplement enchantés d’apprendre le français dans une ville aussi charmante que Gaspé: « C’est très différent de chez moi à Chicago! » constatait Richard Padovano, un étudiant originaire des États-Unis. « Les gens sont tellement gentils et c’est très tranquille comme endroit. J’aimerais beaucoup revenir ici avec ma famille. » 

L’institut français remercie la ville de Gaspé et le Cégep de la Gaspésie et des Îles qui accueillent le programme EXPLORE depuis ses débuts en 2009. L’édition 2013 du  programme a pris fin le 3 août dernier. 

EXPLORE est un programme d’immersion pour les jeunes parrainé par le Conseil des ministres de l’Éducation, Canada (CMEC). Il a pour objectif de promouvoir le français et l’anglais comme langues secondes à l’échelle nationale et de fournir aux jeunes un contexte où ils peuvent mettre en pratique leurs habiletés linguistiques dans un environnement social et d’immersion totale. 

Pour en savoir plus sur le programme Explore de l’Institut français à Gaspé, veuillez consulter www.institutfrancais.uregina.ca

-30-

Pour plus de renseignements : 

Véronique Gauthier
Agente de communication
Institut français — Université de Regina
Tél. : 306.337.3226
veronique.gauthier@uregina.ca

en haut

2013-07-19 : Semaine d'immersion à l'Institut français

SEMAINES D’IMMERSION À L’INSTITUT FRANÇAIS : Une expérience linguistique et culturelle unique!

Chaque année, l’Institut français de l’Université de Regina offre un programme d’immersion destiné aux adultes désirant apprendre ou perfectionner leur français pendant l’été. Cette année, ce sont 62 participants qui ont pris part à cette expérience enrichissante entre le 8 et le 19 juillet. Le programme d’immersion d’été de l’Institut français est offert pour tous les niveaux de compétence en langue française.

Ce programme intensif de formation linguistique vise à améliorer la capacité de compréhension et d’expression orale des participants, à travers des cours et des activités sociales et culturelles où l’interaction est privilégiée. Outre les ateliers d’écriture, de lecture et d’interaction orale, les participants ont pu profiter d’activités sportives et de jeux de société, d’une sortie au centre IMAX, d’une dégustation de vins et de produits du terroir au restaurant The Willow.

Pat Connolley en était à sa première expérience avec le programme d’immersion d’été: « C’est pas des vacances! On travaille fort et on apprend beaucoup. J’ai fait des progrès considérables en une semaine! Je me sens beaucoup plus confiant quand je m’exprime en français. Je compte participer au programme d’immersion pendant encore longtemps! »  

Alors que certains en sont à leur première expérience, d’autres reviennent année après année. Carolina Smith participait au programme pour une seconde année consécutive: « Participer aux semaines d’immersion me permet non seulement d’apprendre et de perfectionner mon vocabulaire, mais de me lier d’amitié avec de nouvelles personnes avec qui je peux m’exprimer en français. C’est génial! » dit-elle.

Pour en savoir plus sur l’immersion d’été ou sur les autres programmes offerts par l’Institut français, veuillez consulter notre site web : www.institutfrancais.uregina.ca

L’Institut français répond aux besoins éducatifs postsecondaires des étudiants francophones et bilingues de la Saskatchewan. Il s’engage dans le développement linguistique et culturel de la communauté fransaskoise.

-30-

Source :

Véronique Gauthier
Agente de communication
Institut français — Université de Regina
Tél. : 306.337.3226
veronique.gauthier@uregina.ca

en haut

2013-06-18 : Gabrielle Dufresne - Récipiendaire du Prix du doyen de la Faculté des beaux-Arts

Gabrielle Dufresne - Récipiendaire du Prix du doyen de la Faculté des beaux-Arts

Regina, le 18 juin 2013 - Gabrielle Dufresne a reçu le Prix du doyen de la Faculté des beaux-Arts à l’occasion de la cérémonie de collation des grades  qui s’est déroulée le 6 juin. Ce prix récompense un étudiant ou une étudiante en beaux-arts pour ses résultats scolaires et son sens du leadership à l’Université de Regina.

Mademoiselle Dufresne a obtenu un baccalauréat en beaux-arts avec distinction, avec une majeure en théâtre (interprétation) et une mineure en anthropologie. Elle incarne l’esprit de cette récompense. Elle a fait preuve d’un engagement total envers ses études, son art et sa communauté pendant les quatre années qu’elle vient de passer à l’Université de Regina. Les résultats scolaires de Gabrielle montrent sa progression constante dans ses accomplissements et ses intérêts, du début jusqu’à la fin de ses études. Parmi les récompenses qu’elle a reçues, mentionnons la bourse de début d’études en beaux-arts en 2009, la bourse d’études de la Faculté des beaux-arts et la McConica Family Legacy Scholarship in Fine Arts en 2012.

Peut-être plus importantes encore que les récompenses universitaires, ce sont les louanges qu’elle s’est attirées de ses pairs et ses professeurs, pour son leadership et son esprit d’équipe. Monsieur Kelly Handerek, professeur au Département de théâtre, a noté qu’elle est « l’exemple de l’étudiant dont le travail est bien rôdé, les devoirs sont soigneusement détaillés et les notes sont ciblées, l’exemple aussi d’une personne totalement engagée dans tout son travail ». 

Gabrielle Dufresne a aussi fait preuve de leadership et d’esprit d’équipe dans ses activités hors campus. Diplômée de l’École Monseigneur de Laval, elle a continué son engagement dans la communauté fransaskoise tout en poursuivant ses études. Gabrielle aime tout particulièrement faire profiter de ses talents d’actrice qu’elle a développés ici les jeunes francophones. De plus, elle a collaboré, avec d’autres étudiants en beaux-arts, à la création de la troupe ciné Split the Bill. À ce titre, ils travaillent, au travers de diverses disciplines, à créer quelque chose de novateur et d’unique dans notre paysage culturel. Si beaucoup d’étudiants s’engagent avec passion dans leur communauté et dans leurs études, Gabrielle voit dans l’intersection de ces deux facettes de sa vie une quête spirituelle. « Il n’y a rien de plus grand que de contribuer à la mémoire collective des expériences émotionnelles et que de nourrir notre humanité. »

Veuillez vous joindre à nous pour féliciter Gabrielle Dufresne.  

-30-

Source :

Véronique Gauthier
Agente de communication
Institut français — Université de Regina
Tél. : 306.337.3226
veronique.gauthier@uregina.ca

en haut

2013-06-05 : Concours de subvention de recherche 2013

Concours de subvention de recherche 2013 : Le CRFM accorde près de 30 000 $ en subventions

Regina, le 6 mai 2013 – Le Centre canadien de recherche sur les francophonies en milieu minoritaire de l’Institut français (CRFM) est fier d’annoncer les gagnants de son Concours annuel de subventions de recherche. Cette année, le CRFM a alloué 29 827 $ à des chercheurs venant de partout au pays. Le comité d’évaluation a accordé neuf subventions, allant de 2 000 $ à 5 000 $, à des chercheurs universitaires sélectionnés parmi 18 projets.

Le concours a pour but de subventionner des projets de recherche originaux qui amélioreront la compréhension de l’expérience francophone en milieu minoritaire. Parmi les neuf projets de recherche gagnants, trois d’entre eux  touchent plus particulièrement la Saskatchewan:

  • Laurie Carlson Berg, Ph.D. de l’Université de Regina, a reçu une subvention de 2 000 $ pour son projet de publication intitulé « La francophonie canadienne dans toutes ses couleurs et le défi de l’inclusion scolaire »
  • Dustin McNichol, doctorant en histoire à l’Université de la Saskatchewan, a reçu 2 500 $ pour son étude « They want more, faster!: L’activisme politique en Saskatchewan francophone, 1982 à 1991 ». 
  • Michelle Landry, Ph.D. de l'Université de Moncton, campus de Shippagan, a reçu une subvention de 4 250 $ pour son étude comparative intitulée: « Structure de gouvernance et inclusion de la diversité: Étude comparative de l'Assemblée communautaire fransaskoise et de la Société de l'Acadie du Nouveau-Brunswick »


Autres projets subventionnés :

  • Lynne Bowker, Ph.D., Université d'Ottawa: « Les nouveaux arrivants de langue française et la bibliothèque publique: la traduction automatique pourrait-elle améliorer leurs expériences? »
  • Carmen  D'Entremont, Université de Moncton: « La mystification: une manière de vivre en Acadie »
  • Fédération de la Jeunesse franco-ontarienne, Christine Dallaire, Ph.D., Université d'Ottawa: « Legs et impact du travail à la FESFO »
  • Mireille McLaughlin, Ph.D., Université d’Ottawa: « Occupation et frontières linguistiques: le rôle du marché du travail dans les transferts linguistiques des Acadiens »
  • Sathya Rao, Ph.D., Université de l’Alberta: « Structuration du champ théâtral francophone en Alberta de 1970 à nos jours »
  • Elsa St. Onge, Université du Québec en Outaouais: « Évaluation des carrefours santé comme modèle de participation citoyenne en santé en français dans le Nord de l'Ontario »


Le CRFM félicite les lauréats du concours 2013 et profite de cette occasion pour remercier  et souligner l’importante contribution des membres du comité d’évaluation composé de: Paul Clarke, Ph.D. professeur à la Faculté d'éducation à l’Université de Regina, Denis Simard, directeur général de l'Assemblée communautaire fransaskoise, Sophie Bouffard, Ph.D. directrice du Conservatoire des arts du spectacle à l’Université de Regina, et Annie Pilote, Ph.D. professeure à la Faculté des sciences de l'éducation à l’Université Laval. 

Le CRFM développe, de façon multidisciplinaire et inter-institutionnelle, un programme de recherche qui porte en priorité sur l’expérience de la communauté fransaskoise tout en s’ouvrant à celle d’autres francophonies canadiennes et internationales qui cherchent à s’affirmer en contexte minoritaire. Depuis sa fondation en 2005, le CRFM a financé plus de 50 projets à l’échelle nationale.

- 30 -

Renseignements: 

Véronique Gauthier Milo
Agente de communications
Institut français, Université de Regina
veronique.gauthier@uregina.ca
Tél. : 306.337.3226

en haut

2013-04-08 : Le Printemps arabe a résonné à la Rotonde de l’Institut français

Le Printemps arabe a résonné à la Rotonde de l’Institut français

Regina, le 8 avril 2013 - Plus de 50 personnes se sont rassemblées le 4 avril dernier à la Rotonde, dans le cadre du Colloque sur le Printemps arabe organisé par l’Institut français. Le colloque bilingue d’une demi-journée a permis de faire le point sur les derniers développements de la vague de contestation survenue dans le monde arabo-musulman et d’illustrer la situation de l’Algérie, du Maroc, de l’Égypte et des pays du Golfe durant le Printemps arabe. 

Quatre conférenciers ont pris la parole au cours du colloque. Professeur à l’Université de Regina, Mohamed EL-Darieby (Ph. D.), a offert un récit en images des événements qui se sont déroulés sur la place Tahrir depuis janvier 2011. Brahim Benbouazza, chercheur à l’Université de Regina, a expliqué comment le Maroc, grâce aux politiques éclairées de ses dirigeants, a échappé aux soulèvements qu’ont connus d’autres pays durant le Printemps Arabe. Sultan Alshehri, doctorant à l’Université de Regina, s’est penché sur les changements inspirés par le Printemps arabe à envisager prochainement dans les pays du Golfe. Finalement, le professeur Amr Henni, Ph. D. s’est penché sur les raisons qui ont fait que l’Algérie n’ait pas été directement affectée par la vague révolutionnaire. 

La directrice par intérim de l’Institut français, Sheila Petty, Ph. D. s’est dite  comblée par le succès de l’évènement, d’autant plus que le projet avait été initié par un membre de la communauté fransaskoise: « C’est important d’encourager et d’appuyer les initiatives de la communauté, surtout quand celles-ci permettent de partager un regard constructif sur un mouvement social aussi important que le Printemps arabe. »

La présence d’Amnesty international - Saskatchewan a également été soulignée lors de l’événement. 

-30-

Pour plus de renseignements:

Véronique Gauthier Milo
Agente de communications
Institut français - Université de Regina
Tél. : 306.337.3226
veronique.gauthier@uregina.ca

en haut

2013-02-19 : Deux nominations à l’Institut français

Deux nominations à l’Institut français

Regina, le mardi 19 février 2013 – L’Institut français est fier d’annoncer les nominations de deux employés aux postes suivants:

  • Karin Dupeyron – Coordonnatrice, Centre canadien de recherche sur les francophonies en milieu minoritaire (CRFM)
  • Sébastien Potvin – Conseiller / Coordonnateur aux programmes crédités et  services aux étudiants

 

Karin Dupeyron 

Madame Dupeyron en est à son deuxième passage au sein de l’équipe de l’Institut français. Ayant d’abord exercé les fonctions d’adjointe administrative en 2008-2009, elle occupe maintenant le poste de coordonnatrice au Centre canadien de recherche sur les francophonies en milieu minoritaire (CRFM), en remplacement d’Angeline Dubois, jusqu’en septembre 2013. Originaire du Brésil, Karin est quadrilingue et possède une maîtrise en droit de l’Université de Strasbourg. Elle se dit enchantée de ses nouvelles fonctions et souhaite contribuer à l’épanouissement de la francophonie canadienne et internationale. 

Sébastien Potvin

Passionné par l’histoire, Monsieur Potvin a obtenu son baccalauréat dans ce domaine  à l’Université de Regina au printemps 2012. Avant de se joindre à l’équipe de l’Institut français à titre de conseiller / coordonnateur aux programmes crédités et services aux étudiants, il a notamment travaillé au siège social du Conseil des écoles fransaskoises. Sébastien se sent très motivé de commencer sa carrière dans un environnement aussi jeune et dynamique que celui de l’Université de Regina et désire appuyer les étudiants francophones dans leur développement professionnel tout au long de leur parcours universitaire.  

Veuillez vous joindre à nous pour féliciter Karin et Sébastien et les accueillir chaleureusement. Pour voir une liste des membres de l’administration de l’Institut, veuillez consulter notre site Internet au www.institutfrancais.uregina.ca

-30-

Source :  

Véronique Gauthier Milo
Agente de communication
Institut français — Université de Regina
Tél. : 306.337.3226
veronique.gauthier@uregina.ca

en haut

2013-02-01 : Saveurs et savoirs

Saveurs et savoirs: Découvrir la région de la Trinité de façon originale et authentique


Regina, le vendredi 1er février 2013 - L’Institut français a le plaisir d’annoncer qu’une deuxième édition de la revue Saveurs et savoirs sera publiée en 2013. Après avoir exploré la grande région de Batoche en 2010, les lecteurs pourront, dès l’automne, découvrir la région de la Trinité de façon originale et authentique.

Visant à mettre en valeur la culture, le patrimoine, l’histoire et la richesse du terroir fransaskois, la nouvelle édition de la revue Saveurs et savoirs présentera des artisans et des producteurs renommés de la région, tout en dévoilant des connaissances ancestrales précieusement gardées par les aînés de la communauté de la Trinité.

Cette publication est rendue possible grâce à une collaboration entre l’Institut français et Annette Desmarais, Ph.D., chef du Département des études internationales de l’Université de Regina et spécialiste de la souveraineté alimentaire. Les enquêtes dans la région de la Trinité débuteront dès février et seront effectuées par Madame Agathe Gaulin avec l’appui de Georgette Duhaime.

Cette initiative s'inscrit dans le cadre du programme Terroir  et développement rural lancé en 2005 par l'Institut français et l'Assemblée communautaire fransaskoise (ACF). 

- 30 -

Source :

Véronique Gauthier
Agente de communication
Institut français — Université de Regina
Tél. : 306.337.3226
veronique.gauthier@uregina.ca

en haut

2012-08-27 : Sheila Petty, directrice intérimaire de l’Institut français

Sheila Petty, directrice intérimaire de l’Institut français

L’Université de Regina a le plaisir de souhaiter la bienvenue à Sheila Petty, Ph. D., doyenne de la Faculté des beaux-arts et professeur en études des médias, dans son nouveau rôle de directrice intérimaire de l’Institut français. Madame Petty occupera ce poste jusqu’au 1er juillet 2013. Au cours de l’année universitaire 2012-2013, une recherche sera lancée à l’échelle nationale pour trouver un directeur de l’Institut à plein temps.

« L’Université est enchantée que Mme Petty assume ce rôle pour l’année 2012-2013, » a déclaré Thomas Chase, provost et vice-recteur (Affaires académiques). « Elles est l’une de nos administratrices universitaires les plus distinguées et apportera à l’Institut un leadership solide, imaginatif et collégial pendant que nous recrutons un nouveau directeur. » 

Titulaire d’un doctorat de la Sorbonne et de diplômes des universités de Nantes et de la Saskatchewan, Mme Petty a à son actif de nombreuses publications en français et en anglais. Elle a également une longue liste de succès dans l’obtention de financement externe pour ses recherches dont la plupart sont de nature multidisciplinaire et collaborative, et elle a supervisé de nombreux étudiants aux études supérieures, y compris des lauréats de prix prestigieux. La portée internationale de son érudition est à  souligner et vient d’être à nouveau reconnue par sa nomination à titre de professeure invitée à l’Université de technologie de Xiamen en Chine. 

« Je suis heureuse d’appartenir à une équipe aussi dynamique que celle de l’Institut français, » déclare-t-elle. « Je me réjouis à l’avance de travailler avec la communauté fransaskoise pour promouvoir la langue française et la culture francophone au sein de l’Université de Regina ainsi qu’à plus grande échelle dans les communauté provinciale, nationale et internationale. 

Depuis vingt ans, Mme Petty a assumé divers rôles administratifs universitaires à l’Université de Regina. Elle est doyenne des beaux-arts depuis 2004 et continuera à assumer ce rôle parallèlement à la direction de l’Institut. 

M. Peter Dorrington a terminé son mandat prorogé de directeur intérimaire de l’Institut en juin et a repris ses responsabilités professorales au Département de français de l’Université de Regina. L’Université est reconnaissante à M. Dorrington du travail qu’il a effectué dans le cadre du rôle de directeur intérimaire.

- 30 -

Source :

Véronique Gauthier
Agente de communication
Institut français — Université de Regina
Tél. : 306.337.3226
veronique.gauthier@uregina.ca

en haut

2012-07-27 : Le programme EXPLORE à Gaspé

Le programme EXPLORE à Gaspé: toujours aussi populaire auprès des jeunes!

Gaspé, QC, le 27 juillet 2012 - C’est plongés dans un environnement francophone, sur le site enchanteur de Gaspé, que 42 étudiants provenant de partout au Canada ont commencé leur été. Pour la quatrième année consécutive, l’Institut français de l’Université de Regina offre le programme EXPLORE à Gaspé : une aventure de vie et de découverte unique en français!  

Le programme EXPLORE de l’Institut français combine des activités de plein air et la communication orale. Pendant cinq semaines, les participants, âgés de 16 et 17 ans, sont exposés au français à travers plus de 190 heures de cours et d’activités de plein air : camping, kayak de mer, randonnées à vélo et canyoning.

Il y en a pour tous les goûts dans le programme EXPLORE. Alors que certains sont emballés par les activités de plein air, d’autres sont tout simplement enchantés d’apprendre le français dans un environnement si paisible. Ariel Becherer de la Colombie-Britannique se dit charmée par Gaspé : 

« Je suis tombée sous le charme de la ville! Le paysage est tellement beau. Les gens d’ici ont une belle façon de vivre et sont très courtois. C’est bien de pouvoir m’exprimer en français avec eux! ». 

Quant à Sam Fresia, originaire de Nouvelle-Écosse, il se dit conquis par l’initiation au canyoning: « C’est très physique comme activité, mais c’est très amusant! C’est une combinaison de randonnée pédestre, d’escalade, d’alpinisme. Il faut même traverser des rapides à pied. Je n’ai jamais vécu de sensations semblables auparavant ». 

L’institut français remercie la ville de Gaspé et le Cégep de la Gaspésie et des Îles qui accueillent le programme EXPLORE depuis ses débuts en 2009. L’édition 2012 du  programme se terminera le 2 août prochain.

Explore est un programme d’immersion pour les jeunes parrainé par le Conseil des ministres de l’Éducation, Canada (CMEC). Il a pour objectif de promouvoir le français et l’anglais comme langues secondes à l’échelle nationale et de fournir aux jeunes un contexte où ils peuvent mettre en pratique leurs habiletés linguistiques dans un environnement social et d’immersion totale. 

Pour en savoir plus sur le programme Explore de l’Institut français à Gaspé, veuillez consulter www.institutfrancais.uregina.ca 

- 30 -

Pour plus de renseignements :  

Véronique Gauthier
Agente de communication
Institut français — Université de Regina
Tél. : 306.337.3226
veronique.gauthier@uregina.ca

en haut

2012-07-19 : L’Institut français présente sa nouvelle agente de marketing et recrutement

L’Institut français présente sa nouvelle agente de marketing et recrutement

Regina, le 19 juillet 2012 - C’est avec grand plaisir que l’Institut français de l’Université de Regina annonce la nomination de Léa Beaulieu Prpick comme agente de marketing et de recrutement. Occupant ses nouvelles fonctions depuis le début du mois de mai, l’Institut est fier de pouvoir compter dans son équipe cette Fransaskoise dévouée à contribuer à l’épanouissement de sa communauté: « Je suis très emballée et fière de travailler au sein de la communauté Fransaskoise parce qu’elle a grandement contribué à mon développement personnel et professionnel! » 

Originaire de Regina, Léa a fait ses études à l'École Monseigneur de Laval et détient un baccalauréat en administration à l'Université de Regina, où elle y a d’ailleurs travaillé en tant que planificatrice d’événements avant d’occuper ses fonctions à l’Institut. Cette nouvelle diplômée a également été membre du conseil étudiant de la faculté d'administration en plus d’être bénévole dans plusieurs événements tenus dans la communauté fransaskoise. Madame Beaulieu se dit ravie de se joindre à l’équipe de l’Institut français tout en étant impatiente de contribuer à l’avancement de l’éducation universitaire en français.
 
Veuillez vous joindre à nous pour féliciter Léa Beaulieu Prpick et l’accueillir chaleureusement.
 
Pour voir une liste des membres de l’administration de l’Institut, veuillez consulter notre site Internet à l’adresse suivante www.institutfrancais.uregina.ca
 
L’Institut français répond aux besoins éducatifs postsecondaires des étudiants francophones et bilingues de la Saskatchewan. Il s’engage dans le développement linguistique et culturel de la communauté fransaskoise.

- 30 -

Pour plus de renseignement :  

Véronique Gauthier Milo
Agente de communications
Institut français - Université de Regina
tél : 306.337.3226
veronique.gauthier@uregina.ca

en haut

2012-07-10 : Semaine d’immersion à l’Institut français

Semaine d’immersion à l’Institut français: S’ouvrir à la culture francophone sur le campus de l’Université de Regina!

Regina, le 10 juillet 2012 - Le Programme d’immersion d’été est lancé à l’Institut français! Cette année, 39 participants s’exposeront à la langue et la culture francophone, du 9 au 13 juillet prochain, en prenant part à une programmation renouvelée et des activités enrichissantes, conçues pour améliorer leur compréhension et leurs compétences en communication. 

Chaque année, le programme d’immersion est offert sur le campus de l’Université de Regina afin de faire vivre aux participants une expérience inoubliable en français. 

Cette année, l’Institut français propose un programme d’activités variées visant à enrichir le vocabulaire des participants et à développer la compréhension et l’expression orale. Ils apprendront, entre autres,  à découvrir le français à travers des ateliers d’écriture, de lecture et d’expression orale, tout en profitant d’excursions, d’un  cours d’initiation au yoga, d’une dégustation de vins et fromages  et d’un atelier sur la préparation de sushi.  

Luigi Benedicenti, vice-recteur adjoint aux études de l’Université de Regina, participe pour la première fois au programme d’immersion et se dit particulièrement motivé de découvrir une nouvelle culture: « Apprendre une nouvelle manière de s’exprimer, c’est s’ouvrir l’esprit! Je souhaite m’ouvrir à la francophonie en participant davantage aux activités en français qui se déroulent sur le campus! ». 

Alors que certains en sont à leur première expérience, d’autres reviennent année après année. C’est le cas de Nancy Hassen pour qui l’apprentissage d’une nouvelle langue est une richesse: « Je souhaite perfectionner mon français pour mieux communiquer avec mes petits-enfants qui sont francophones: ça n’a pas de prix! » dit-elle. 

Sans aucun doute, le programme d’immersion 2012 promet d’être une semaine où les participants sont plongés dans le français et où ils s’amusent ! 

-30-

Pour en savoir plus : 
    
Véronique Gauthier Milo
Agente de communications
Institut français - Université de Regina
tél : 306.337.3226
veronique.gauthier@uregina.ca

en haut

2012-05-22 : Concours de subventions de recherche du CRFM (édition 2012)

Concours de subventions de recherche du CRFM (édition 2012): Le CRFM octroie plus de 28 000$ à des chercheurs universitaires

L’Institut français et le Centre canadien de recherche sur les francophonies en milieu minoritaire (CRFM) sont fiers d’annoncer les résultats de son Concours de de recherche 2012, qui alloue cette année plus de 28 000 $ de subventions à des chercheurs de partout au pays. Le comité d’évaluation a sélectionné six projets, parmi 15 dossiers de demande qui ont été reçus. Les montants alloués aux chercheurs universitaires qui ont été retenus vont de 3 800 $ à 5 000 $. 

Le CRFM a encouragé, cette année, les projets axés sur :

  • Les enjeux de l'inclusion et de la diversité culturelle 
  • Les alternatives de développement communautaire
  • Les enjeux des jeunes adultes de la francophonie canadienne 

Parmi les six projets de recherche retenus, deux projets touchent plus particulièrement la Saskatchewan. Suzanne Harrison, Ph.D. de l’Université de Moncton, a reçu une subvention pour son projet intitulé « La contribution des centres scolaires communautaires de la Saskatchewan au vécu langagier des francophones et à l’état de mieux-être des personnes aînées (dernière étape d’une enquête nationale) » et Toni Lietchy, Ph.D., de l’Université de Regina a été subventionnée pour son étude « Ma culture, où est-elle sur le campus? Cultural identity, integration, and well-being of Fransaskois and Métis youth in university environments ». 

Projets gagnants du Coucours de recherche 2012:

  • Partir au Canada et choisir une nouvelle communauté d’accueil: récits d’immigrants français du Manitoba et du Nouveau-Brunswick. Chedly Belkhodja, Ph.D., Université de Moncton, Montant alloué : 4 959 $
  • Le français des jeunes adultes de Casselman (ON) : aspects phonologiques, Davy Bigot, Ph.D., Université Concordia, Montant alloué : 4 968 $ 
  • Histoires de vie et Milieux de vie: de la reconstitution identitaire par les parcours commentés en milieu francophone minoritaire (Alberta et Nouveau-Brunswick), René Blais, Ph.D., Université de Moncton, Montant alloué: 5 000 $ 
  • La contribution des centres scolaires communautaires de la Saskatchewan au vécu langagier des francophones et à l’état de mieux-être des personnes aînées (dernière étape d’une enquête nationale), Suzanne Harrison, Ph.D., Université de Moncton, Montant alloué: 3 827 $
  • Ma culture, où est-elle sur le campus? Cultural identity, integration, and well-being of Fransaskois and Métis youth in university environments, Toni Lietchy, Ph.D., Université de Regina, Montant alloué: 4 960,40 $
  • Les maladies cardiovasculaires et habitudes de vie chez les femmes immigrantes francophones noires à Ottawa, Anifa Luyinga Kalay, Ph.D, Université d’Ottawa, Montant alloué: 4 949,57 $

Le CRFM félicite les chercheurs sélectionnés et remercie l’ensemble des candidats ainsi que les membres du comité d’évaluation composé de Jocelyne Mathieu, Ph.D., (Université Laval), Terry Boyer (Représentant de la communauté Métis de la Saskatchewan), Bruno Dupeyron Ph.D., (Université de Regina) et André Moquin (député et Vice président de l’Assemblée communautaire Fransaskoise).

Le CRFM développe, de façon multidisciplinaire et inter-institutionnelle, un programme de recherche qui porte en priorité sur l’expérience de la communauté Fransaskoise tout en s’ouvrant à celle d’autres francophonies canadiennes et internationales qui cherchent à s’affirmer en contexte minoritaire. Depuis sa fondation en 2005, le CRFM a financé plus de 45 projets à l’échelle nationale.

- 30 - 

Source : 

Véronique Gauthier Milo
Agente de communications
Institut français - Université de Regina
tél : 306.337.3226
veronique.gauthier@uregina.ca

en haut

2012-03-24 : 13 étudiants du CFLS accueillis dans les organismes francophones de la province

13 étudiants du CFLS accueillis dans les organismes francophones de la province

Regina, le lundi 24 mars 2012 - Du 12 au 16 mars dernier, 13 étudiants du Certificat en français langue seconde (CFLS) de l’Université de Regina ont mis leurs connaissances à profit dans plusieurs organismes  francophones partout à travers la province, dans le cadre d’un projet de stage. 

Le CFLS, offert par le Département de français, en partenariat avec l’Institut français, est un programme intensif d’un an qui permet aux étudiants d’obtenir un niveau de compétence intermédiaire fort en français, à l’oral comme à l’écrit. Le but de ces stages non rémunérés est d’amener les stagiaires à établir une communication en français dans un milieu de travail et de créer des relations avec la communauté fransaskoise. 

Michelle Fournier était très satisfaite des efforts de sa stagiaire pour parler français et se dit emballée par son passage à Radio-Canada: « Elle s’est intéressée à l’histoire et la culture de Radio-Canada et a fait beaucoup d’efforts pour ne parler qu’en français. Elle a appris beaucoup de nouveau vocabulaire en une semaine et a découvert les expressions indispensables du monde des médias ». 

Tim Friesen et Karen Ann Milne sont tombés sous le charme de Bellevue et se sont réjouis de leur expérience là-bas: «  Nous avons travaillé à l’école St-Isidore de Bellevue, au centre communautaire et à la résidence de personnes âgées: c’était une expérience très enrichissante. Nous avons été accueillis de manière incroyable par la communauté. Nous gardons un bon souvenir de notre stage, mais encore plus de la chaleur des gens de Bellevue ». 

Au total, neuf organismes de la province ont ouvert leurs portes aux étudiants cette année. Le Département de français et l’Institut français tiennent à remercier l’Assemblée communautaire fransaskoise, la Bouquinerie Gravel, l’Association jeunesse Fransaskoise, le Conseil culturel fransaskois, Radio-Canada, l’école St-Isidore de Bellevue, le Centre francophone BDS, le Foyer de Bellevue, le Réseau de la santé en français, le Centre éducatif « Les étoiles filantes » de Ponteix et la garderie Gard’amis de leur participation. 

L’Institut français répond aux besoins éducatifs postsecondaires des étudiants francophones et bilingues de la Saskatchewan. Il s’engage dans le développement linguistique et culturel de la communauté fransaskoise.

- 30 -

Source : 

Véronique Gauthier Milo
Agente de communications
Institut français - Université de Regina
tél : 306.337.3226
veronique.gauthier@uregina.ca

en haut

2012-03-19 : L’Université de Regina lance le Campus comestible

L’Université de Regina lance le Campus comestible

Regina, 19 mars 2012 - Le Campus comestible de Regina a dévoilé aujourd’hui ses plans pour la création d’un nouveau jardin sur le campus conçu pour encourager et accroître l’engagement et le développement durable. 

Le projet comporte déjà deux jardins - le Shared Garden de l’Université des Premières nations et Le Potager de l’Institut français—auquel vient s’ajouter le nouveau Green Patch du Regina Public Interest Research Group (RPIRG), un jardin de 5400 pieds carrés situé au sud de la bibliothèque John Archer. Les plans d’aménagement paysager, créés avec le généreux soutien du Comité consultatif auprès de la rectrice sur la durabilité, ont été dévoilés au cours du lancement du projet.  

Les partenaires du Campus comestible de Regina sont Wascana Centre Authority, l’Université de Regina, l’Institut Français, l’Université des Premières nations du Canada et le Regina Public Interest Research Group. Ce projet a une énorme portée.

« Le lancement de ce projet constitue un engagement important de l’Université de Regina envers le développement durable », déclare le président du Campus comestible, Frédéric Dupré. « Non seulement le projet éduque-t-il le public sur l’alimentation saine et peu coûteuse, il contribue aussi à l’attrait esthétique du campus. Surtout, il appuie le travail communautaire contre la pauvreté à Regina. » 

Shawn Fraser, directeur général du Carmichael Outreach Centre, a parlé de l’impact communautaire des légumes du Potager, projet pilote de jardin, donnés à son organisation en 2011 pour aider à nourrir les résidents de Regina dans le besoin.

Mme Annette Desmarais, Ph. D. a parlé du concept de souveraineté alimentaire: le droit des peuples ou des pays de définir leurs propres politiques sur l’agriculture, l’alimentation, la main-d’œuvre, la pêche et les terres d’une manière qui correspond à leurs circonstances au niveau écologique, social et culturel. Elle l’a opposé au concept de la sécurité alimentaire et a parlé du rôle des jardins communautaires dans l’apport d’une alimentation suffisante et de bonne qualité ainsi que de leur contribution à un système alimentaire diversifié, démocratique et écologiquement durable. 
           
- 30 - 

Source : 

Véronique Gauthier Milo
Agente de communications
Institut français - Université de Regina
tél : 306.337.3226
veronique.gauthier@uregina.ca

en haut

2012-01-16 : Un pacte de solidarité entre les Métis et les francophones

Un pacte de solidarité entre les Métis et les francophones: Une première historique au Canada

Saskatoon, 16 janvier 2012 - Un événement historique s’est déroulé le samedi 28 janvier 2012 à Saskatoon: l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) et la Métis Nation – Saskatchewan (MNS), les instances porte-parole élues des communautés francophone et métisse de la Saskatchewan, ont confirmé leur désir de partager leur destin en signant un pacte de solidarité sans précédent au Canada.  Ce pacte est le résultat direct du dialogue entre francophones et Métis que l’Institut français avait initié en 2005, en partenariat avec l’ACF et ses divers partenaires métis, et qu’il continue toujours de piloter.
 
Pour comprendre la portée historique de ce geste, il faut se rappeler que la première francophonie était métisse dans l'Ouest canadien dès le XVIIIe siècle et qu'il n’existait plus, depuis la Résistance métisse de 1885, presque aucune relation entre les communautés francophones de l’Ouest et la nation métisse. Les décisions divergentes prises par les deux communautés dans le cadre de la Résistance et les positions et comportements adoptés depuis cette date avaient créé de sérieuses tensions entre francophones et Métis partout dans l’Ouest.

Dans le but de favoriser un dialogue entre les différentes minorités, l’Institut français a élaboré en 2004-2005 une méthodologie holistique et multilingue apte à permettre à des groupes se trouvant dans une relation conflictuelle d’apprendre à se parler. Cette méthodologie de la table ronde prépare le dialogue inter-communautaire en faisant appel à une réflexion interculturelle à la fois intellectuelle, artistique et spirituelle. Le dialogue engagé mise sur la franchise, le respect, la convivialité et le temps passé ensemble.

Cette méthodologie a amplement fait ses preuves dans le cadre du colloque universitaire, communautaire et artistique « Résistances et convergences : stratégies identitaires des francophones et des Métis de l‘Ouest canadien » tenu en 2005 à l’institut français (grâce à l'appui financier du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada - CRSH). Ce rassemblement sans précédent a donné lieu à la genèse du concept de Table ronde itinérante des francophones et des Métis de l’Ouest canadien (Batoche, 2007, Willow Bunch, 2008, et North Battleford, 2009). Grâce à ces initiatives portées par l’Institut français, en pleine collaboration avec ses partenaires communautaires fransaskois et métis, plus de 700 personnes métisses et francophones de l’Ouest canadien ont déjà pu participer à la création d’un dialogue entre deux minorités qui ne se parlaient plus.

Le directeur de l’Institut français, Peter Dorrington, PhD, conçoit la mise en œuvre réussie d’une méthodologie originale en matière de dialogue interculturel comme un très bel exemple du travail universitaire important que l’Institut français effectue depuis ses débuts au carrefour des enjeux communautaire, minoritaire et linguistique: « Sans le dialogue interculturel qui s’est amorcé dans le cadre de « Résistances et convergences » et les tables rondes, le pacte de solidarité du 28 janvier aurait été inconcevable ». 

Cette entente sans précédent montre l’impact très réel que les universitaires engagés peuvent avoir sur le terrain et elle confirme la valeur de la mission éducative de l’Institut français. En effet, les tables rondes et le pacte de solidarité constituent ensemble l’une des plus importantes initiatives en matière de dialogue autochtone — non autochtone au Canada.

Le CRSH, la Commission canadienne de l’UNESCO, la Fondation canadienne pour le dialogue des cultures et le Commissaire aux langues officielles, entre autres, ont déjà reconnu l’originalité et l’importance – tant sur le plan universitaire que communautaire – de ces initiatives servant à appuyer le dialogue interculturel.

Le pacte de solidarité signé le 28 janvier appelle, entre autres, à l’ACF et à la MNS de créer une table ronde inter-gouvernementale permanente.  Ce forum permettra aux deux communautés de continuer à apprendre l’une de l’autre et à s’appuyer mutuellement dans la réalisation de leurs aspirations respectives (éducation postsecondaire, promotion des langues, etc.). 

M. Dorrington rappelle que l’Institut français conçoit sa méthodologie dialogique comme un outil pouvant servir à favoriser le dialogue entre toutes les minorités: « C’était pour des raisons morales importantes que nous avons voulu entamer un dialogue entre les communautés métisse et francophone, mais l’Institut français et la communauté fransaskoise souhaitent utiliser cette méthodologie pour établir une relation avec les Premières Nations et d’autres communautés en milieu minoritaire. Les minorités sont souvent jalouses les unes des autres, mais si elles agissent de façon solidaire, elles sont beaucoup plus fortes ».

Entre-temps, le dialogue entre Fransaskois et Métis se poursuivra dans la région centre-est de la Saskatchewan lors de la tenue de la quatrième édition de la Table ronde itinérante à Melfort en octobre 2012. Ce rassemblement constituera un moment marquant de l’Année des Fransaskois décrétée par le gouvernement provincial. 

- 30 - 

Source : 

Véronique Gauthier Milo
Agente de communications
Institut français - Université de Regina
tél : 306.337.3226
veronique.gauthier@uregina.ca

en haut

2011-07-14 : Le Programme d’immersion d’été de l’Institut français est lancé!

Le Programme d’immersion d’été de l’Institut français est lancé!

Regina, le 14 juillet 2011 - Le Programme d’immersion d’été est lancé à l’Institut français! Cette année, 43 participants, aux antécédents anglophones variés, vont aborder la langue française sous un angle amusant et prendre part à un éventail intéressant d’activités pendant toute la semaine d’immersion en français.

Ces activités sont conçues pour améliorer la compréhension ainsi que les compétences de communication des participants. 

Barbara Pollock, vice-rectrice aux Relations externes à l’U de R participe au Programme d’immersion de puis plus de 20 ans et elle déclare: « C’est une expérience enrichissante tant pour ma vie professionnelle que pour ma vie personnelle ». 

Une nouveauté cette année: des participants auront l’occasion de pratiquer le français dans un contexte de travail authentique. Dans le cadre de leur expérience d’apprentissage, les participants du niveau avancé présenteront la météo – en français – à la radio de Radio Canada. D’autres activités sociales et culturelles prévues pour cet été comprennent des jeux de société, des films en français et une sortie sociale en soirée. 

Laura Bieber, une étudiante admise au programme du Certificat en français langue seconde à compter du mois de septembre, remarque pour sa part que le Programme d’immersion l’aide à converser en français. « J’apprends de nouvelles expressions et  je trouve que je suis plus à l’aise pour m’exprimer en français. C’est génial! » dit-elle.  

Le programme dure jusqu’au 15 juillet et promet d’être une semaine où on est plongé dans le français et où on s’amuse! Nous souhaitons à tous les participants de vivre une merveilleuse expérience pendant cette semaine d’immersion!!!

Pour en savoir plus sur le programme d’immersion d’été ou sur tout autre programme offert  par l’Institut français, veuillez consulter notre site web.

-30-

Pour plus de renseignement :

Awelana Akeriwe
Agente de communication
Institut français - Université de Regina
tél : 306.337.3226
awelana.akeriwe@uregina.ca

en haut

2011-06-28 : L’Institut français lance une initiative de développement durable sur le campus de l’U of R campus

L’Institut français lance une initiative de développement durable sur le campus de l’U of R campus

Un parterre de fleurs situé au sud du Language Institute Building sur le campus de l’Université de Regina va se transformer en potager où on va cultiver quinze types de légumes destinés à la Banque alimentaire de Regina. Cette initiative – conçue par l’Institut français en collaboration avec Facilities Management et Wascana Centre Authority – a deux objectifs: encourager l’engagement université-communauté et faire avancer le développement durable. 

Le potager est un résultat direct du forum université-communauté de l’Institut français qui a eu lieu en 2009. Ce projet est une initiative concrète qui répond à l’une des recommandations du forum et constitue une occasion de rassembler les étudiants, le personnel et des membres de la communauté externe afin de vivre ce qu’est l’agriculture urbaine à Regina. 

Puisque le développement durable arrive en tête du programme de l’U de R dans son plan stratégique le plus récent, le moment choisi pour entamer ce projet est pertinent. « Le potager est effectivement un projet unique, » déclare le directeur de l’Institut français, Peter Dorrington. « Nous introduisons un concept qui non seulement embellit notre environnement, mais aussi transmet des connaissances et encourage les gens à envisager l’autosuffisance d’une autre façon. » Bien que le potager soit un projet pilote, s’il réussit, on s’attend à ce qu’il inspire d’autres personnes sur le campus à entreprendre des projets semblables. « Voici un bel exemple de collaboration entre les étudiants et le personnel pour façonner le paysage de notre campus et, littéralement, ‘cultiver notre jardin’ au service de la communauté », affirme Neil Paskewitz, directeur de Planning, Design and Construction à Facilities Management à l’U de R. 

Les premières graines ont été semées le jeudi 26 mai et vous pouvez suivre les progrès du potager sur le site web de l’Institut français à www.institutfrancais.uregina.ca

- 30 - 

Source : 

Awelana Akeriwe
Agente de communication
Institut français - Université de Regina
tél : 306.337.3226
veronique.gauthier@uregina.ca

en haut

2011-05-03 : Les étudiants du Certificat en français langue seconde effectuent un stage en français

Les étudiants du Certificat en français langue seconde effectuent un stage en français

Regina, le 3 mai 2011 – En 2006, Statistique Canada déclarait que parmi les quelques 2,8 millions de Canadiens (c’est-à-dire 15% de la population canadienne) qui se servent de plus d’une langue au travail, 26% utilisaient le français. Ces chiffres illustrent l’importance des études en français au Canada surtout au niveau postsecondaire. C’est pour cela que des programmes tels le Certificat en français langue seconde (CFLS), offert par le Département de français en partenariat avec l’Institut français à l’Université de Regina, sont vitaux pour former des personnes bilingues pour la main d’œuvre canadienne.

Le CFSL est un programme intensif d’un an au cours duquel les étudiants acquièrent des compétences orales et écrites en français. Cette année, pendant une semaine, du 14 au 18 mars, treize étudiants ont pu suivre un stage dans des lieux où on travaille en français à travers la province. Ce stage non rémunéré leur donne l’occasion de pratiquer leurs habiletés de communication dans un contexte de travail authentique tout en apprenant à connaître la communauté fransaskoise.   

Justine Cascanette décrit son stage auprès de La Troupe du jour comme une expérience inoubliable: « J’ai eu l’occasion de faire de la traduction et la visite du théâtre que m’a fait faire le directeur des Communications, m’a donné la chance d’apprendre beaucoup de vocabulaire spécifique au monde théâtral. »

Quant à Alyssa Counsell, c’est le temps passé avec sa famille d’accueil qu’elle a particulièrement apprécié: « J’ai eu vraiment énormément de plaisir à prendre mes repas avec ma famille d’accueil. J’ai appris beaucoup de choses intéressantes sur la culture française d’un point de vue africain, français (de France) et canadien. » Elle ajoute que cette période passée dans un environnement totalement francophone l’a aidée à améliorer ses compétences en compréhension.  

Le Département de français et l’Institut français tiennent à remercier les organismes qui ont reçu des stagiaires du CFlS, à savoir l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), la Gard’Amis et Pré-maternelle de l’École Mgr de Laval (Regina), le Réseau santé Fransaskois en français (Saskatoon), Radio-Canada (Regina), la Fédération des francophones (Saskatoon), La Troupe du jour (Saskatoon), l’Association jeunesse francophone (AJF), le Pavillon Gustave Dubois (Saskatoon), l’Association canadienne-française de Gravelbourg, l’École Boréale, Les Auvergnois (Ponteix), l’École St-Isidore et le Foyer de Bellevue.

- 30 -

Source : 

Awelana Akeriwe
Agente de communication
Institut français - Université de Regina
tél : 306.337.3226
veronique.gauthier@uregina.ca

en haut

2011-01-21 : Nouvelle agente de communications nommée à l’Institut Français

Nouvelle agente de communications nommée à l’Institut Français 

Regina, le 21 janvier 2011 - L’Institut français est heureux d’annoncer la nomination d’Awelana Akeriwe au poste d’agente de communications. À ce titre, Awelana optimisera la visibilité des initiatives et réalisations de l’Institut français à la fois sur le campus et à l’extérieur de celui-ci. Elle fournira également des services de communications à l’U de R dans son ensemble, tant dans un contexte bilingue que dans un contexte francophone.  

Awelana est titulaire d’un baccalauréat en science politique et études francophones de l’Université Queen et d’un diplôme d’études supérieures en relations publiques du collège Seneca. Avant son arrivée à l’Institut, elle a été  coordinatrice des relations avec les donateurs pour le Saskatchewan Communications Network et agente d’information pour la Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique à Toronto. 

Originaire du Ghana, Awelana aime voyager. Elle a d’ailleurs effectué sa troisième année d’études du premier cycle à l’Université Stendhal en France. Awelana est ravie de son nouveau rôle et a hâte de faire plus ample connaissance avec la communauté fransaskoise et universitaire.

« Il s’agit là d’un poste clé pour le développement constant et le succès soutenu des programmes et services de l’Institut français,» déclare Peter Dorrington, directeur de l’Institut. « Nous sommes ravis d’accueillir une personne ayant la formation et l’expérience professionnelle que possède Awelana. »

L’Institut français a  pour mission de répondre aux besoins éducatifs universitaires des étudiants francophones de la Saskatchewan. Il est un acteur engagé dans le développement culturel, linguistique et professionnel de la communauté fransaskoise et offre un large éventail de cours, programmes et services en français à l’Université de Regina.   

- 30-

Personne-ressource pour les médias:

Awelana Akeriwe
Agente de communication
Institut français - Université de Regina
tél : 306.337.3226
veronique.gauthier@uregina.ca

en haut

2010-09-17 : La Chorale de l’Institut : son succès se confirme

La Chorale de l’Institut : son succès se confirme

Regina, le 17 septembre 2010 – L’Institut français est fier de sa Chorale qui commence à voler de ses propres ailes. « La Chorale est un beau succès, à tel point qu’elle peut maintenant commencer à s’autofinancer, par le biais de la cotisation de ses membres », explique le Directeur par intérim de l’Institut français, Peter Dorrington.  

« L’élan positif de la Chorale a permis à l’Institut de diminuer son appui financier annuel au projet de 2 500 $ », déclare-t-il. « L’Institut continue à offrir ses espaces ainsi qu’un appui logistique à la Chorale ». L’Institut français contribue au développement de la communauté fransaskoise entre autres par des initiatives université-communauté telles que la Chorale et il sert donc d’incubateur aux projets qui appuient ce développement. « Un des indicateurs du succès d’un tel projet est sa capacité à s’autofinancer », ajoute M. Dorrington.
 
Lancée il y a quatre ans sous la direction de l’artiste fransaskoise, Annette Campagne, la Chorale de l’Institut a bien grandi. En octobre 2009, Mme Campagne a entamé au nom de l’Institut français et du Conseil culturel fransaskois (CCF) un nouveau projet intitulé « Plaines de Gospel », qui, le 20 juin, a donné un magnifique concert à Gravelbourg. Cet événement a rassemblé environ 50 choristes et plus de 200 spectateurs de toute la Saskatchewan. La prochaine représentation aura lieu à Saskatoon lors du Rendez-vous fransaskois, dans le cadre des choralies, le 13 novembre prochain.
 
Mme Campagne est confiante que la Chorale continuera à prendre de l’ampleur et deviendra de plus en plus indépendante. « Pour ce genre de projet, il est important d’avoir un fonds de lancement, mais à un moment donné, si ses membres y croient, le projet leur appartient », déclare-t-elle. « Je n’ai aucun souci pour l’avenir de la Chorale. »

- 30 -
 
Renseignements: 

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français, Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca
306.337.3226

en haut

2010-07-06 : La 2e édition du programme Explore à Gaspé: apprendre le français en plein air

La 2e édition du programme Explore à Gaspé: apprendre le français en plein air

Gaspé, QC, le 6 juillet 2010 - La deuxième édition du programme Explore à Gaspé – offert par l’Institut français de l’Université de Regina, en collaboration avec le Cégep de la Gaspésie et des Îles – a débuté le 28 juin et selon une des participantes, tout le monde est émerveillé par la beauté naturelle de la région. 

Alexis Nadeau, une élève de 16 ans originaire de Barrie en Ontario, a choisi Gaspé pour fuir l’environnement urbain et pour pouvoir apprendre le français en plein air. « Chaque jour est rempli d’activités comme le soccer, le frisbee, le cyclisme, le kayak, et bientôt on fera du camping et des randonnées », raconte-t-elle. « C’est génial! ». 

Mlle Nadeau souligne aussi l’importance d'être bilingue: « Les langues sont très importantes. Le Canada est un pays bilingue, donc nous devrions tous faire l’effort de parler les deux langues officielles. Je sais que ça va m’ouvrir des portes pour l’emploi et des possibilités de voyage ».

Ce programme d’immersion française de cinq semaines, du 28 juin au 29 juillet, est parrainé par le Conseil des ministres de ldu Canada (CMEC) et rassemble 41 élèves anglophones âgés de 16 à 17 ans venus de toutes les régions du Canada.

« On est ravis dà Gaspé vu que notre programme offre un volet de plein air – c’est une région fantastique pendant l! » déclare Lorraine Laliberté, chef de la formation continue à l’Institut français. « On a une bonne équipe d’instructeurs et des élèves enthousiastes. On est très bien accueilli ici. J’aimerais remercier le Cégep pour sa collaboration ainsi que la ville de Gaspé pour son appui à la fête de clôture du projet fin juillet ».

Pour en savoir plus sur le programme Explore de l’Institut français à Gaspé, veuillez consulter www.institutfrancais.uregina.ca sous « Formation ».

- 30 -

Renseignements:

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français, Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca
306.337.3226

en haut

2010-05-10 : Le premier concert de la choralie « Plaines de Gospel » réunira environ 50 chanteurs de toute la Saskatchewan

Le premier concert de la choralie « Plaines de Gospel » réunira environ 50 chanteurs de toute la Saskatchewan

Le CCF et l’Institut français présentent: 

Concert Plaines de Gospel 
Sous la direction d’Annette Campagne 
avec Mario Pelchat et Christie-Anne Blondeau 
Cathédrale de Gravelbourg à Gravelbourg, SK 
le dimanche 20 juin 2010 à 14h30  

Les billets seront vendus à la porte: 10 $ pour les adultes, 7 $ pour les étudiants. L’entrée est gratuite pour les enfants de 12 ans et moins.  

Regina, le 25 mai 2010 – Le Conseil culturel fransaskois (CCF) et l’Institut français de l’Université de Regina sont fiers de présenter le premier concert de la choralie « Plaines de Gospel » qui aura lieu à la cathédrale de Gravelbourg le 20 juin 2010, à 14h30. Ce concert est présenté en marge du Summer Solstice festival dde Gravelbourg du 18 au 20 juin (http://www.summersolsticefestivaldete.com/). 

Le concert mettra en vedette environ 50 choristes de Bellegarde, Bellevue, Gravelbourg, Prince Albert, Regina, Saskatoon et La Trinité. Deux artistes invités, Christie-Anne Blondeau de Domrémy et Mario Pelchat du Québec, participeront au concert. Grâce au soutien de Radio-Canada, Monsieur Pelchat sera de retour à Gravelbourg pour la première fois depuis son passage en 2008, lors du tournage de l« La petite séduction ». Radio-Canada sera également sur place pour l'enregistrement.

« Ce concert est très important pour les Fransaskois, car il démontre une volonté de se réunir et de célébrer notre culture, notre joie et notre existence », explique Annette Campagne, directrice musicale de Plaines de Gospel. Madame Campagne, artiste fransaskoise renommée, a lancé le projet Plaines de Gospel en octobre dernier, avec l’appui du CCF et de l’Institut français, pour rassembler tous les Saskatchewanais qui aiment chanter en français. 

« J’ai voulu donner à mes choristes l’expérience d’une musique qui est née d’une pure joie, d’une musique qui parle de foi et qui demande une participation sans compromis », ajoute Madame Campagne. « On ne peut pas rester indifférent au gospel, peu importe si on est chanteur ou spectateur. L’essentiel de la musique gospel, c’est qu’elle est vivante! »

- 30 -

Renseignements :

Andrée Noonan
Responsable des formations artistiques
Conseil culturel fransaskois
andree@culturel.sk.ca
(306) 565-8916

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français, Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca
306.337.3226

en haut

2009-10-09 : Nouvelle expérience chorale fransaskoise: lancement de « Plaines de Gospel »

Nouvelle expérience chorale fransaskoise: lancement de « Plaines de Gospel »

Regina, le 9 octobre 2009 – La communauté fransaskoise de tous les coins de la province est conviée à participer à une expérience chorale de musique gospel. 

L’Institut français et le Conseil culturel fransaskois sont fiers de mettre en œuvre un nouveau projet intitulé « Plaines de Gospel: une nouvelle expérience chorale », sous la direction de l’artiste fransaskoise renommée, Annette Campagne. Sous sa direction, la Chorale de l’Institut français a bien grandi au cours de ses trois années d’existence. Maintenant Mme Campagne regarde plus loin. « C’est ma gang. J’ai vu comment tout le monde se découvrait dans le chant. On se regarde différemment, on va au-delà de ce qu’on est et on sort un peu des sentiers battus », explique-t-elle. « J’aimerais amener cette expérience à toute la province. »

Plaines de Gospel invite tous les amoureux du chant en français de la Saskatchewan, à se joindre à ce nouveau projet culturel. Inscrivez-vous auprès de votre chorale locale ou contactez Annette Campagne par courriel à acampagne@sasktel.net ou par téléphone au (306) 525-6530.

Le lancement officiel de « Plaines de Gospel » aura lieu lors d’une conférence de presse :
Le mercredi 14 octobre
À 10h, à la Rotonde de l’Institut français (LI 216)
Avec une prestation musicale d’Annette Campagne

- 30 -

Renseignements :   

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français, Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca
306.337.3226

en haut

2009-10-01 : Quatre nouveaux employés à l’Institut français

Quatre nouveaux employés à l’Institut français

Regina, le 1er octobre 2009 – L’Institut français est fier d’annoncer les nominations de quatre employés aux postes suivants : 

  • Nicole Denis – Réception de la Rotonde 
  • Tim LaBelle – Coordonnateur de programmes et conseiller 
  • Dauminique Napier – Adjointe administrative 
  • Valeska Porras – Adjointe administrative 

Nicole Denis est originaire de Domrémy et a fréquenté l'école St-Isidore de Bellevue jusqu’en douzième année avant de s’installer à Regina en 2004. Elle possède un bac en français de l’Université de Regina et travaille actuellement à sa maîtrise. Elle est responsable de la réception à la Rotonde ainsi que des prêts de la collection de CD, DVD et bandes dessinées de l’Institut français.

Tim LaBelle travaille à l’Institut français depuis 2006 comme chargé de cours. Il a fait un baccalauréat et une maîtrise en philosophie à Rome avant d’obtenir son diplôme en éducation française à l’Université de Regina, en 2008. En qualité de coordonnateur de programmes et conseiller, il assure la coordination des programmes de l’Institut et conseille toute personne intéressée aux programmes de français à l’U de R. 

Dauminique Napier est originaire du Québec et demeure à Regina depuis 15 ans. Diplômée en journalisme, elle a œuvré dans des domaines tels le conditionnement physique, l'administration, les communications et plus récemment, le cinéma. En qualité d’adjointe administrative à l’Institut, elle travaille étroitement avec le directeur par intérim, M. Peter Dorrington.

Valeska Porras est trilingue (français, espagnol et anglais) et est originaire de Regina. Elle a fait ses études secondaires en immersion française à Campbell Collegiate et aspire à devenir enseignante. Elle est responsable de l'accueil des étudiants et des visiteurs ainsi que d’aider le personnel de l'Institut français dans l'ensemble de ses tâches quotidiennes. 

Veuillez vous joindre à nous pour féliciter ces employés et les accueillir chaleureusement.

- 30 -

Renseignements :   

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français, Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca
306.337.3226

en haut

2009-09-18 : La table ronde de North Battleford fait avancer le dialogue entre les Francophones et les Métis

La Table ronde de North Battleford fait avancer le dialogue entre les Francophones et les Métis

Regina, le 18 septembre 2009 - La fin de semaine dernière, du 11 au 13 septembre, la troisième édition de la Table ronde itinérante des Francophones et des Métis de l’Ouest canadien a eu lieu à North Battleford. Cet événement, organisé par l’Institut français et l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), en collaboration avec les communautés francophone et métisse de la région, s'est servi des progrès réalisés lors des Tables rondes précédentes pour poursuivre les efforts en vue d'établir une meilleure communication et compréhension entre les deux peuples qui se sont éloignés l’un de l’autre au cours du siècle dernier. 

« Je suis très content de l», déclare Gilbert Pelletier, qui a siégé à la Table ronde au nom de la communauté métisse et qui avait participé à l'évènement de Willow Bunch l’année passée. « Je sentais qu’on accomplissait quelque chose, qu’on se rapproche depuis la dernière Table ronde de notre but: de voir les francophones et les Métis travailler ensemble ». 

Dans une atmosphère de partage culturel, avec des discussions approfondies et émouvantes, la Table ronde à rassemblé environ 150 participants. La été également éducatif et divertissant puisqu’il comportait des présentations, des ateliers culturels et deux soirées où la musique, la danse et le conte francophones et métis étaient à l’honneur.

La Table ronde de North Battleford était parrainée par la Commission canadienne de l’UNESCO.

« Le weekend a été un grand succès. Je crois qu’on a ouvert un dialogue qui n’existait pas avant », ajoute Ghislain Bellavance, un représentant de la communauté francophone de North Battleford qui siégeait lui aussi à la Table ronde. « Il y a eu des moment pénibles, mais aussi un sens de guérison. J’espère qu’avec le contact qu’on a fait, on va garder la communication afin de pouvoir vraiment travailler ensemble. On va se rencontrer bientôt pour voir comment on peut procéder ».

Peter Dorrington, directeur par intérim de l’Institut français et membre du comité organisateur de la Table ronde, souligne l’importance de cette initiative annuelle. « Elle est marquée d’un véritable désir de rapprochement. Un élan se développe et il y a maintenant une masse critique de personnes des deux communautés, à travers la province, qui s’engage vers l’action, vers un avenir partagé », dit-il. « On est confiant que ce noyau travaillera pour faire avancer le dialogue à l'échelle provinciale. »

Pour en savoir plus, veuillez consulter : www.uregina.ca/northbattleford09.

- 30 -

Renseignements :    

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français, Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca
306.337.3226

en haut

2009-08-20 : North Battleford accueillera la Table ronde itinérante des francophones et des Métis de l’Ouest canadien

North Battleford accueillera la Table ronde itinérante des francophones et des Métis de l’Ouest canadien

Regina, le 20 août 2009 - Du 11 au 13 septembre, deux peuples fondateurs de la Saskatchewan vont se réunir à North Battleford pour la troisième édition de la Table ronde itinérante des francophones et des Métis de l’Ouest canadien. Cette rencontre communautaire, où se conjugueront partage, apprentissage et célébration interculturels, vise à rétablir un dialogue constructif entre deux peuples qui se sont éloignés l’un de l’autre au cours du dernier siècle. Lest organisé par l’Institut français et l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), en collaboration avec les communautés francophone et métisse de la région.

« La Table ronde est importante car elle rassemble deux groupes minoritaires qui ont été isolés par la société », explique Viola Bell, présidente du Local Métis #138 et co-présidente du comité organisateur. « La réalité est très difficile et on devrait pouvoir s’entraider afin de survivre. En parlant avec d’autres Métis, je ressens un sentiment de méfiance à l’ égard de la communauté francophone. Cet événement démontre que ce n’est pas le cas ».

« La Table ronde est une occasion de rapprochement entre les deux groupes afin de valoriser notre histoire, parler à coeur ouvert, et guérir », déclare Henri Bouvier, député de l’ACF et co-président du comité organisateur. « Ensuite, je l’espère, nous pourrons poser des gestes de collaboration et de partage, spour assurer notre survivance, mais aussi progresser vers l’avenir ».

Deux discussions communautaires en table ronde seront au cœur de l’ événement où le thème de la fierté francophone et métisse sera exploré. Le dialogue de la fin de semaine sera enrichi par des prestations artistiques et des ateliers culturels. Parmi les artistes, on compte John Arcand, Freddie et Clinton Pelletier, le Trio Alexis Normand, Desmond Legace, Krystle Pederson et Daniel Gervais. Les conteurs Roger Dallaire, John Boucher et Jos Marchildon prendront également part au spectacle.

Le Gabriel Dumont Institute lancera sa dernière publication lors du spectacle du samedi soir: « Pierriche Falcon: The Michif Rhymester ». Un service d’interprétation sera disponible afin de permettre aux participants de s’exprimer en français ou en anglais. Les participants seront aussi encouragés à s’exprimer dans l’une des diverses langues métisses. Les places sont limitées et le grand public est donc invité à s’inscrire dès que possible auprès de l’Institut français en composant le 1.866.214.8097.

Pour en savoir plus, veuillez consulter : www.uregina.ca/northbattleford09.

- 30 -

Renseignements :    

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français, Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca
306.337.3226

en haut

2009-08-05 : Le nouveau programme Explore à Gaspé : une réussite!

Le nouveau programme Explore à Gaspé : une réussite!

Regina, le 5 août 2009 - L'édition inaugurale du programme Explore organisé à Gaspé, Québec, par l’Institut français a connu « un franc succès » selon Lorraine Laliberté, chef de la formation continue à l’Institut.

Ce programme d’immersion française, parrainé par le Conseil des ministres de l'Éducation du Canada (CMEC), a rassemblé du 29 juin au 31 juillet, 38 élèves anglophones âgés de 16 à 17 ans venus de toutes les régions du Canada pour apprendre le français dans une région francophone du pays. L’Institut français a choisi Gaspé pour son magnifique cadre naturel et offre le programme en collaboration avec le Cégep de la Gaspésie et des Îles.

« Dans cette atmosphère de plein air, les élèves ont beaucoup apprécié l’expérience », déclare Mme Laliberté. « Ils ont non seulement appris le français ou fait avancer leurs connaissances de la langue, mais ils ont pu l’utiliser dans des situations amusantes and sociales. »

Le programme a offert aux élèves deux fins de semaine de camping, des cours de kayak, des randonnées, du cyclisme, du soccer, du volleyball, ainsi que plusieurs activités touristiques qui ont permis aux élèves de célébrer le 475e anniversaire (1534-2009) de la ville de Gaspé.

« L’Institut français est fier de contribuer de façon originale, par le truchement de son programme Explore, à attirer les jeunes anglophones d’un bout du pays à l’autre vers le français et à augmenter ainsi le nombre de francophones de langue maternelle anglaise au Canada », déclare Peter Dorrington, directeur adjoint de l’Institut français.

« Les résultats sont très satisfaisants », ajoute Mme Laliberté. « Nous commençons déjà à nous préparer pour l'édition 2010! »

Pour en savoir plus sur le programme Explore de l’Institut français à Gaspé, veuillez consulter www.institutfrancais.uregina.ca sous « Formation ».

- 30 -

Renseignements :   

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français, Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca
306.337.3226

en haut

2009-07-10 : Les semaines d’immersion d’été commencent lundi à l’Institut français

Les semaines d’immersion d’été commencent lundi à l’Institut français

Regina, le 10 juillet 2009 - C’est lundi (le 13 juillet) que débutent les semaines d’immersion d’été à l’Institut français. Cette année, 73 participants issus de milieux anglophones divers, profiteront d’une ambiance francophone d’une durée d’une ou deux semaines, soit du 13 au 24 juillet. 

L’Institut français propose aux participants un programme d’activités variées en français qui vise à développer leurs habiletés de compréhension et d’expression orales. 

Une nouveauté au programme de l’année dernière était l’accès au laboratoire de langues permettant l’écoute de vidéos et de divers documents sonores. Cette année, ces services seront toujours mis en usage. 

En plus des activités favorisant l’interaction orale et des expériences authentiques de communication selon plusieurs thèmes spécifiques, les participants profiteront également d’activités socioculturelles, d’activités sportives, de jeux de société, de soirées cinéma, d’une soirée repas et animation culturelle et bien d’autres. L’horaire sera bien chargé!

Le public est cordialement invité à se joindre à nous pour participer aux soirées cinéma, qui auront lieu le 13, 15, 20 et 23 juillet. Toutes les séances commencent à 18h dans le théâtre de l’Institut français (LI 215). Les films seront présentés en français avec sous?titres en anglais. L’entrée est gratuite. 

Pour en savoir plus sur l’immersion d’été ou sur d’autres programmes offerts par l’Institut français, veuillez consulter notre site web: www.institutfrancais.uregina.ca sous « Formation ».

- 30 -

Renseignements:   

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français, Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca
306.337.3226

en haut

2009-07-08 : Le nouveau programme Explore à Gaspé bat son plein!

Le nouveau programme Explore à Gaspé bat son plein!

Regina, le 8 juillet 2009 – La première semaine a été mémorable pour près d’une quarantaine de participants et tout le personnel du nouveau programme Explore à Gaspé, au Québec, organisé par l’Institut français. 

Le 29 juin, 12 jeunes ont été bloqués à Québec à cause d’un épais brouillard qui a empêché tout transport aérien dans la région pendant 10 jours. Après avoir été hébergés et nourris à Québec au frais d’Air Canada pendant deux jours, les étudiants ont finalement pris le train pendant 12 heures pour se rendre à Gaspé. Ils sont arrivés fatigués mais toujours enthousiastes.

« À part les aléas du voyage, tout se déroule bien. Le soleil est maintenant bien installé et le programme progresse très bien. Les étudiants ont entamé leurs cours et participé à une fin de semaine de camping sous la pluie, mais ils apprécient leur expérience », déclare Lorraine Laliberté, directrice du programme et responsable de lpermanente de l’Institut français.

Ce premier programme Explore à Gaspé de l’Institut français, qui concorde avec le 475e anniversaire (1534-2009) de la ville, est une nouvelle expérience de partenariat avec le Cégep de la Gaspésie et des Îles. « Nous sommes très bien accueillis », ajoute Mme Laliberté. 

Créé par le gouvernement fédéral en 1971 dans le but de promouvoir l’apprentissage des deux langues officielles, Explore est une initiative du Conseil des ministres de ldu Canada (CMEC). 

Ce programme pancanadien d’immersion française de cinq semaines, du 29 juin au 31 juillet, permet à 38 étudiants anglophones âgés de 16 à 17 ans d’apprendre le français dans une région francophone du Canada. Une Saskatchewannaise de Caronport y participe. D’autres programmes Explore permettent également aux francophones dl’anglais dans une région anglophone du pays.

Pour en savoir plus sur le programme Explore à Gaspé, veuillez consulter www.institutfrancais.uregina.ca sous « Formation ».

- 30 -

Renseignements :   

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français, Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca
306.337.3226

en haut

2009-06-23 : Le CRFM alloue 25 000$ aux gagnants du concours annuel de subventions de recherche

Le CRFM alloue 25 000$ aux gagnants du concours annuel de subventions de recherche

Regina, le 23 juin 2009 – L’Institut français et le Centre canadien de recherche sur les francophonies en milieu minoritaire (CRFM) sont fiers d’annoncer les gagnants du concours annuel (2009) de ses subventions de recherche qui alloue plus de 25 000$ aux chercheurs de tout le pays. 

Cette année, six subventions, allant de 2 500 $ à 6 350 $, ont été octroyées à des chercheurs individuels ainsi qudes équipes de recherche, choisis parmi 17 demandes.

Le concours a pour but de subventionner les projets de recherche originaux qui amélioreront la compréhension de l’expérience francophone en milieu minoritaire. Le CRFM a accordé, cette année, la préférence à des projets axés sur les questions suivantes:

  • Développement d’un concept de terroir en milieu minoritaire
  • Inclusion et diversité culturelle
  • Alternatives de développement communautaire
  • Enjeux des jeunes adultes de la francophonie canadienne

Parmi les six projets de recherche gagnants, deux projets touchent plus particulièrement la Saskatchewan. Dans le cadre du programme de subvention pour les étudiants des cycles supérieurs, Janique Dubois, originaire de Saskatoon, a reçu une subvention pour son projet de recherche doctorale intitulé « La gouvernance minoritaire : le développement du projet politique fransaskois ». L’Association communautaire fransaskoise de la Trinité voit également son projet subventionné. Seul projet retenu pour le programme de recherche destiné aux organismes communautaires, cette subvention permettra à l’association d’effectuer la recherche nécessaire à la publication de « Semences II, 1980-2010 : l’histoire de la paroisse de Saint-Denis ».

Le CRFM aimerait profiter de cette occasion pour féliciter les gagnants mais aussi pour remercier le comité dindépendant composé de Lace Marie Brogden, Ph.D., (Université de Regina), Nicole Gallant, Ph.D., (Institut national de la recherche scientifique), Jean-Pierre Lemasson, Ph.D., (Université du Québec à Montréal) et Denis Perreaux (Association canadienne-française de l’Alberta).

Pour une liste complète de tous les gagnants, veuillez contacter Sophie Bouffard, coordonnatrice du CRFM, au 306.337.3273 ou par courriel à crfm@uregina.ca. 

- 30 -

Renseignements :   

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français, Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca
306.337.3226

en haut

2009-06-18 : North Battleford accueillera la Table ronde itinérante des francophones et des Métis de l’Ouest canadien

North Battleford accueillera la Table ronde itinérante des francophones et des Métis de l’Ouest canadien

Regina, le 18 juin 2009 - Du 11 au 13 septembre, deux peuples fondateurs de la Saskatchewan vont se réunir à North Battleford pour la troisième édition de la Table ronde itinérante des francophones et des Métis de l’Ouest canadien. Organisée par l’Institut français et ses partenaires - l’Assemblée communautaire fransaskoise, le Centre culturel francophone de North Battleford et des membres de la communauté métisse de la région - cette rencontre communautaire, où se conjugueront partage, apprentissage et célébration, vise à rétablir un dialogue constructif entre deux groupes qui se sont éloignés l’un de l’autre au cours du dernier siècle.

L’an passé, la Table ronde itinérante de Willow Bunch a rassemblé près de 400 francophones et Métis des régions sud de la Saskatchewan. L'événement de cette année réunira les participants communautaires du nord-ouest de la province. « La Table ronde est une occasion de rapprochement entre les deux groupes afin de valoriser notre histoire, parler à coeur ouvert, et guérir », déclare Henri Bouvier, co?président du comité organisateur. « Ensuite, je l’espère, nous pourrons poser des gestes de collaboration et de partage, s'épauler pour assurer notre survivance, mais aussi progresser vers l’avenir. »

Deux discussions communautaires en table ronde seront centrales à l'événement. Le thème de la fierté francophone et métisse y sera exploré. Le dialogue de la fin de semaine sera enrichi par des performances artistiques et des ateliers culturels. Parmi les artistes, on compte John Arcand, Freddie et Clinton Pelletier, Alexis Normand, Roger Dallaire et Daniel Gervais. 

Un service d’interprétation sera disponible afin de permettre aux participants de s’exprimer en français ou en anglais. Les participants seront aussi encouragés à s’exprimer dans l’une des diverses langues métisses. Les places sont limitées et le grand public est donc invité à s’inscrire dès que possible auprès de l’Institut français en composant le 1.866.214.8097.

- 30 -

Renseignements :  

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français, Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca
306.337.3226

en haut

2009-05-01 : Une étudiante francophone représentera l’U de R à une conférence nationale de développement durable

Une étudiante francophone représentera l’U de R à une conférence nationale de développement durable

Regina, le 1er mai 2009 – L’Institut français est fier d’annoncer que Judith Tshimbu-Nkongolo, vice-présidente du Club d’entrepreneurs étudiants (CEE), a été sélectionnée parmi 900 étudiants postsecondaires canadiens pour participer au congrès : IMPACT! Conférence jeunesse Co-operators de leadership en développement durable.

Judith fera partie de la délégation de 180 étudiants qui se rendront à l’Université de Guelph, en Ontario, du 24 au 27 septembre 2009. Ces étudiants participeront aux discussions sur le développement durable, un concept qui continue de gagner en popularité auprès des entreprises et de la société en général.

Judith a décidé de s’attaquer au défi mondial du développement durable et de ses ramifications économiques. « J’ai très hâte d’en apprendre davantage sur ce sujet et d’appliquer ces nouvelles connaissances dans de nouveaux projets. » remarque-t-elle. 

En tant que vice-présidente du CEE, Judith aide à l’organisation de différents projets et activités pour les étudiants francophones de l’Université de Regina. Le CEE de l’Institut a pour objectif de sensibiliser et d’initier les étudiants à l'entrepreneuriat, de leur offrir une expérience du monde des affaires et de leur permettre de développer leur réseau de contacts.

L’invité de marque de la conférence est l’éminent scientifique, lauréat de plusieurs prix, environnementaliste et communicateur, David Suzuki. Parmi les autres invités, il y aura aussi Peter Schiefke, directeur général de l’organisme « Le projet climatique – Canada! ». Les experts échangeront avec les jeunes afin d’élaborer des solutions concrètes basées sur les principes du développement durable. Pour avoir accès à la liste complète des conférenciers IMPACT!, veuillez consulter le lien suivant: http://www.impactyouthsustainability.ca/fr/conferenciers 

- 30 -

Renseignements :   

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français, Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca
306.337.3226

en haut

2009-04-27 : Maîtrise en éducation française de l’U de R

Maîtrise en éducation française de l’U de R: date de lancement et période d’inscription modifiées

Regina, le 27 avril 2009 – Dans le cadre de sa nouvelle Maîtrise en éducation française, l’U de R lancera une première cohorte, basée à Regina, au semestre d’automne 2009 plutôt que l'été prochain, comme prévu à l’origine. Si le programme vous intéresse, vous avez maintenant jusqu’au 15 juin 2009 pour déposer votre demande. Vous pouvez le faire en consultant le site web de la Faculté des études supérieures et de la recherche à http://www.uregina.ca/gradstudies/
  
La Faculté d’éducation et son partenaire dans le cadre de cette initiative, l’Institut français, sont confiants que la Maîtrise en éducation française, axée sur le développement de programmes et la didactique en milieu francophone, attirera un nombre suffisant de demandes, outre celles déjà reçues, pour que ce programme novateur puisse aller de l’avant à l’automne. C'est une excellente occasion de vous perfectionner sur le plan professionnel, avec des collègues...en français!

Dans les semaines à venir, la Faculté d’éducation et l’Institut français organiseront des séances d’information dans les écoles de Regina et la région environnante. Les écoles de cette région recevront des trousses d’information contenant le dépliant de la Maîtrise en éducation française et une description des cours qui seront offerts par l’Université de Regina, ainsi que la liste des cours de deuxième cycle en éducation offerts en ligne par les autres membres du  Consortium des établissements universitaires francophones de l’Ouest canadien. Vous trouverez également dans cette trousse un formulaire d’inscription ainsi qu'un document Power Point présentant les points saillants du programme, les exigences, les conditions d’admissibilité et les procédures à suivre pour soumettre votre candidature.

- 30 -

Pour en savoir plus, veuillez contacter

Caroline Lévesque
Agente de marketing et recrutement
Institut français / Université de Regina
306-585-5180
caroline.levesque@uregina.ca 

en haut

2009-04-14 : Cercle sur l'agriculture urbaine

Cercle sur l'agriculture urbaine: le jeudi 23 avril

Universitaires et citoyens s’engagent à débattre des stratégies pour développer l’agriculture urbaine en Saskatchewan

Regina, le 14 avril 2009 – Puisqu’un nombre croissant de consommateurs recherche une alimentation de qualité produite localement, l’idée de rendre l’agriculture urbaine accessible devient une option logique. Une nouvelle initiative de l’Institut français rassemblera des universitaires et des citoyens pour discuter de cet enjeu de société et réfléchir à des propositions stratégiques pour favoriser le développement d’une agriculture urbaine en Saskatchewan.

Le premier CERCLE UNIVERSITÉ-COMMUNAUTÉ portera sur l’agriculture urbaine et aura lieu le  jeudi 23 avril dans la Rotonde de l’Institut, de 10h à 16h. Ce cercle rassemblera six chercheurs-professeurs et six citoyens engagés dans ce secteur d’activité. Ils élaboreront 10 actions stratégiques pour favoriser le développement durable de l’agriculture urbaine en Saskatchewan.

« Plusieurs villes au Canada et à travers le monde ont choisi de développer une agriculture urbaine et elles en tirent d'importants bénéfices tant sur le plan social, environnemental, qu’économique », explique Frédéric Dupré, directeur adjoint, engagement communautaire à l’Institut français. « Malgré ces avantages, l'agriculture urbaine reste une pratique méconnue et négligée, sinon marginalisée.

« En Saskatchewan, l'agriculture urbaine demeure sous-développée. Le but de ce Cercle est de proposer des stratégies pour créer un changement d’attitude qui favorisera l’émergence d’une véritable agriculture urbaine en Saskatchewan. Éventuellement, ces efforts mèneront à une meilleure alimentation et une meilleure éducation des habitants urbains sur l’origine et le mode de production de leur alimentation. »

Les médias et le public sont invités à participer à cette rencontre et prendre connaissance des propositions de ces experts sur le développement de l’agriculture urbaine dans la province. Un service d’interprétation dans les deux langues officielles sera disponible. La liste des douze participants au Cercle université-communauté se trouve sur l’affiche au lien suivant: http://institutfrancais.uregina.ca/index.php/general/list/menu_id/221 

- 30 -

Renseignements :

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français, Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca
306.337.3226

en haut

2009-02-12 : Colloque sur le Terroir

Colloque sur le Terroir : 20 au 22 février

Le colloque sur le Terroir présente un autre visage du développement rural 

Regina, le 12 février 2009 – Réfléchissez! D’où viennent les produits que vous achetez et ce que vous mangez? Sont-ils produits localement? Si la réponse est négative, comment pourriez-vous trouver des solutions de rechange locales, saines et écologiques produites ici, en Saskatchewan? 

L’Institut français, en partenariat avec l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), vous invite à participer au Colloque Terroir, identité & séduction qui se déroulera du 20 au 22 février au Saskatoon Inn à Saskatoon. « C’est le premier congrès du genre en Saskatchewan », explique le Directeur de l’Institut français Dominique Sarny. « Le Colloque Terroir est conçu pour permettre aux gouvernements, chercheurs, entrepreneurs, agriculteurs et consommateurs de se rencontrer et de discuter des nombreux avantages de réorienter le développement rural ».

Les participants pourront assister à des ateliers présentés par des experts venus de tous les coins du Canada, de la France et de la Louisiane sur des sujets tels le jardinage naturel, l’alimentation et la culture, le développement rural en Saskatchewan, la viande d'élevage biologique, l’agro-tourisme, les économusées et bien plus encore.

D’autres attraits…

  • Un Salon du goût ouvert toute la fin de semaine pour permettre aux visiteurs de découvrir et de goûter à toutes sortes de bons produits de la Saskatchewan 
  • Un Banquet le samedi soir mettant en vedette des produits du terroir de la Saskatchewan et couronné par le spectacle de La Raquette à claquettes de Regina
  • Des débats d’experts sur des thèmes variés, y compris le développement rural, les nouvelles habitudes de consommation, l’identité, l’interdépendance et la mise en marché/ le pouvoir de séduction du Terroir.

Frais d’inscription : 
      100 $ - participants individuels
      150 $ - participants institutionnels
       50 $ - Banquet et spectacle
       20 $ - Spectacle seulement 

Bienvenue à tous! Un service d’interprétation du français vers l’anglais, et vice versa, sera disponible. Pour en savoir plus ou pour vous inscrire, veuillez consulter www.terroirsk.ca ou appeler l’ACF sans frais en composant le 1.800-991-1912.

- 30 -

Renseignements :

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français - Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca
306.337.3226

en haut

2009-01-16 : Conférence de l'Institut suivie d’une discussion entre francophones et Métis

Conférence de l'Institut suivie d’une discussion entre francophones et Métis

Regina, le 16 janvier 2009 – Le Centre canadien de recherche sur les francophonies en milieu minoritaire (CRFM) de l’Institut français présente sa prochaine Conférence de l’Institut, le jeudi 29 janvier, à midi, dans la Rotonde de l’Institut (LI 216) sur le thème « Le français, langue officielle en Saskatchewan : la cause Caron et ses assises ». Cette conférence est présentée par Edmund Aunger, Ph.D., professeur de sciences politiques à l'Université de l'Alberta, Campus Saint-Jean. 

La conférence sera suivie à 13h30 d’une présentation d’experts francophones et métis des milieux juridique et politique pour discuter des intérêts des deux communautés dans cette cause qui se rattache à un pan d’histoire partagé. Un service d’interprétation simultanée sera offert dans les deux langues officielles lors de la conférence et de la discussion. 

Le jugement favorable à M. Caron rendu en juillet dernier, en Alberta, s’appuie, entre autre, sur un argument historique reconnaissant des droits linguistiques lors du transfert du Nord-Ouest (l'ancienne Terre de Rupert). Ces droits avaient été approuvés unanimement par une grande convention constitutionnelle conjointe des francophones, Métis et anglophones réunis à la Rivière Rouge. Cette convention fut ensuite reconnue au sein d’une proclamation royale en 1869.

Les spécialistes présents seront Me Rupert Baudais LL.M. (avocat de la défense), Paul Chartrand LL.M. (directeur, Aboriginal Governance Program, University of Winnipeg), Michel Dubé (président de l'Assemblée communautaire fransaskoise) et Diane Payment (historienne spécialiste des Métis de l'Ouest).

Les conférences de l’Institut et la discussion qui suivra sont disponibles par vidéo-conférence dans tout le pays. Pour assurer votre participation à distance, veuillez contacter Sophie Bouffard au (306) 337-3273.

Stationnement gratuit disponible dans le lot 3M (pour éviter les contraventions, veuillez donner votre numéro de plaque d'immatriculation à la réception de la Rotonde). Vous pouvez également vous garer devant l'Institut (lot 2), mais vous devez approvisionner le parcomètre.

- 30 -

Renseignements :

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français - Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca
306.337.3226

en haut

2009-01-13 : Deux nominations à l'Institut français

Deux nominations à l'Institut français

Regina, le 13 janvier 2009 – L’Institut français est fier d’annoncer les nominations de deux employées aux postes suivants: 

  • Sophie Bouffard – Coordonnatrice, Centre canadien de recherche sur les francophonies en milieu minoritaire (CRFM) 
  • Linsey Twigg – Réception, adjointe administrative. 

Sophie Bouffard est arrivée à Regina en 2002. Elle a, entre autre, enseigné le chant et l’histoire de la musique au Département de musique de l’Université de Regina de même qu’au Conservatoire. Originaire de Québec, elle possède une maîtrise en interprétation vocale de l’Université Laval et termine présentement un doctorat en musicologie. Boursière du CRSH et de nombreux autres organismes de subvention, elle a présenté plusieurs conférences à l’international portant sur divers aspects de la musique canadienne. En tant qu’artiste lyrique, elle s’est souvent produite comme soliste invitée avec des orchestres symphoniques et dans des maisons d’opéra et festivals en Amérique du Nord ainsi qu’en Europe. Mme Bouffard prend la relève de Frédéric Dupré à la coordination du CRFM.

Linsey Twigg s’est installée en Saskatchewan en 2007 après avoir fini un baccalauréat en études hispaniques à l’Université Trent à Peterborough, Ontario. De 2007 à 2008, elle a complété le programme du Certificat en français langue seconde (CFLS) de l’Institut français. Mlle Twigg prend la relève de Mylène Guerrette à la réception du bureau de l’Institut.

Veuillez vous joindre à nous pour féliciter ces employées et les accueillir chaleureusement.

Pour voir une liste des membres de ladministrative de l’Institut, veuillez consulter la page suivante: http://institutfrancais.uregina.ca/index.php/people/list/menu_id/112 

- 30 -

Renseignements :

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français - Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca
306.337.3226

en haut

2008-12-19 : Nouveau programme de maîtrise en éducation française à l’U de R

Nouveau programme de maîtrise en éducation française à l’U de R

Regina, le 19 décembre 2008 – L’Institut français est fier d’annoncer la création d’une toute nouvelle maîtrise en éducation française à l’Université de Regina. Offert en partenariat avec la Faculté d'études supérieures et et de la recherche et la Faculté d'éducation, ce programme sera disponible pour les étudiants en juillet 2009. 

Ce projet de maîtrise en éducation française à l’U de R a vu le jour en 2006 lorsque l’Institut français a participé à la mise sur pied du Consortium des établissements universitaires de l’Ouest canadien pour l’offre de programmes de maîtrise en éducation française. 

Le Consortium, qui comprend également le Collège universitaire de Saint Boniface, le Campus Saint-Jean à l’Université de l’Alberta et le Bureau des affaires francophones et Francophiles de l’Université Simon Fraser, a pour objectif de promouvoir des cours et programmes en éducation française au niveau de la maîtrise à travers les provinces de l’Ouest et de faciliter l’accès des étudiants à ces programmes.  

« L’Institut français s’engage à aider les enseignants des écoles fransaskoises, des programmes d’immersion et de français de base de la Saskatchewan à poursuivre leur développement professionnel,» déclare Peter Dorrington, directeur associé de l’Institut français et représentant de l’Institut au sein du consortium. « Cette maîtrise en éducation française leur permettra de le faire dans leur province. »

Détails du nouveau programme de Maîtrise en éducation française: 

  • Diplôme de maîtrise en développement de programme det didactique, enseigné en français et se concentrant sur des questions particulières à len français dans des contextes minoritaires.
  • Diplôme de 30 crédits comportant un projet et huit cours.
  • Puisque l’Institut est membre du Consortium, les étudiants de l’U de R peuvent suivre jusququatre cours en personne ou en ligne dans d’autres institutions membres.
  • La maîtrise est offerte en cycles de trois ans à des cohortes déterminées par une région géographique alternant entre Regina et Saskatoon. La version inaugurale de la maîtrise sera offerte à une cohorte de la région de Regina, de 2009 à 2011.
  • Chaque cohorte commence le programme en suivant deux cours lors d’un institut dde trois semaines. L’institut dpour la cohorte inaugurale aura lieu du 2 au 23 juillet 2009 à l’Université de Regina. 

Les personnes intéressées à s’inscrire dans ce programme doivent déposer leur demande auprès de la Faculté des études supérieures et de la recherche avant le 15 février 2009. De plus amples renseignements concernant la demande seront disponibles au début janvier. Les étudiants éventuels peuvent également contacter M. Dorrington à peter.dorrington@uregina.ca pour en savoir plus sur ce programme.

- 30 -

Contact :

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français – Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca
306. 337.3226

en haut

2008-10-28 : Le CEE de l’Institut remporte le prix du SAIC au gala des CEE de la Francophonie

Le CEE de l’Institut remporte le prix du SAIC au gala des CEE de la Francophonie

Regina, le 27 octobre 2008 – L’Institut français est fier d’annoncer que son Club d’entrepreneurs étudiants (CEE) a gagné le prix du SAIC (Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes du Gouvernement du Québec) lors du gala du 16e colloque annuel de l'ACEE (Association des clubs d'entrepreneurs étudiants du Québec) à Rivière-du-Loup.

Ce prix d’un montant de 1000 $ récompense le meilleur club canadien hors Québec qui s’est distingué par ses réalisations au cours de l’année 2007-2008. Le CEE de l’Institut a présenté son projet de conception et vente de cartes de souhaits. Il était en compétition avec deux autres universités : l’Université de Moncton et la Faculté Saint-Jean de l’Université d’Alberta.

Le 16e colloque annuel de l'ACEE, qui a eu lieu du 24 au 26 octobre, regroupait plus de 500 personnes venant du Canada, de la France, de la Belgique, du Burkina Faso, de la Côte d'Ivoire, de la Tunisie, du Bénin et du Cameroun.

Fondé en janvier 2006, le CEE de l’Institut français est le premier CEE francophone de l’Ouest canadien. Le Club organise des projets et activités pour les étudiants francophones de l’Université de Regina. Le CEE de l’Institut a pour objectif de sensibiliser et d’initier  les étudiants à l’entrepreneuriat, de leur offrir une expérience du monde des affaires, de développer et d’étendre leurs réseaux.

**Nous vous rappelons que le CEE de l’Institut français présente un 5 à 7 spécial intitulé « Saveurs d’Afrique, » qui aura lieu le jeudi 6 novembre, dans la Rotonde de l’Institut (LI 216) dès 17h. Cet événement offrira une atmosphère authentiquement africaine avec de la nourriture et de la musique traditionnelles, ainsi qu’une vente aux enchères d’objets d’art africains. Le billet d’entrée est de 10$ et les fonds recueillis permettront aux membres du CEE de se rendre en Belgique pour le Colloque de l’Association des clubs entrepreneurs de la Francophonie, en mars 2009.

- 30 -

Renseignements :

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français - Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca
306.337.3226

en haut

2008-10-20 : Saveurs d’Afrique, un 5 à 7 organisé par le CEE

Saveurs d’Afrique, un 5 à 7 organisé par le CEE : le 6 novembre

Regina, le 20 octobre 2008 – Le Club d’entrepreneurs étudiants (CEE) de l’Institut invite le grand public, les membres de la communauté universitaire et les médias à leur  5 à 7 spécial intitulé « Saveurs d’Afrique. »

Cet événement, qui aura lieu le jeudi 6 novembre, dans la Rotonde de l’Institut (LI 216) dès 17h, proposera une atmosphère authentiquement africaine avec de la musique traditionnelle et une vente aux enchères d’objets d’art africains. De plus, des mets africains et du vin sud-africain seront servis. Le billet d’entrée est de 10 $ et les fonds recueillis permettront aux membres du CEE de se rendre en Belgique pour le Colloque de l’Association des clubs entrepreneurs de la Francophonie en mars 2009.

Fondé en janvier 2006, le CEE de l’Institut français est le premier CEE francophone de l’Ouest canadien. Le Club organise des projets et activités pour les étudiants francophones de l’Université de Regina. Le CEE de l’Institut a pour objectif de sensibiliser et d’initier  les étudiants à l’entrepreneuriat, de leur offrir une expérience du monde des affaires, de développer et d’étendre leurs réseaux.

Le CEE aimerait aussi inviter d’autres étudiants de l’Université de Regina à se joindre à eux. Pour en savoir plus sur le Club d’entrepreneurs étudiants de l’Institut, veuillez contacter Judith Nkongolo par courriel à junna30@hotmail.com. 

Stationnement gratuit disponible dans le lot 3M (pour éviter les contraventions, veuillez donner votre numéro de plaque d'immatriculation à la réception de la Rotonde). Vous pouvez également vous garer devant l'Institut (lot 2) mais vous devez approvisionner le parcomètre.

Au plaisir de vous voir!

- 30 -

Renseignements :

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français - Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca
306.337.3226

en haut

2008-10-09 : L’U de R célèbre son partenariat avec la communauté fransaskoise et le regroupement de ses trois unités francophones

L’U de R célèbre son partenariat avec la communauté fransaskoise et le regroupement de ses trois unités francophones

Regina, le 9 octobre 2008 - L’Institut français et l’Université de Regina soulignent leur partenariat avec la communauté fransaskoise avec deux événements qui auront lieu le jeudi 16 octobre. Le résultat le plus récent de ce partenariat avec la communauté est le regroupement des trois unités francophones de l’Université (l’Institut français, le Département de français et le Bac en éducation française) au deuxième étage du Language Institute (LI) Building.

Ce projet proposé par l’Assemblée communautaire fransaskoise et l’Institut français, projet pour lequel ils ont pris fait et cause, facilite la coopération entre les trois unités mettant ainsi à la disposition de tous les étudiants, quelle que soit leur compétence en français, un éventail cohérent de programmes en langue française et créant un campus francophone qui peut mieux favoriser le développement de la communauté à travers la province.

Tous sont donc invités à participer le jeudi 16 octobre sur le campus de l’U de R aux événements suivants: 

15h  Inauguration, accompagnée d’une conférence de presse, des bureaux du Département de français et du Centre de services aux étudiants de l’Institut français
Lieu: entrée partagée du Département et du Centre, Salle 220, 2e étage LI Bldg.

17h   Célébration du regroupement des trois unités francophones de l’U de R
Lieu: Rotonde de l’Institut français, Salle 216, 2e étage, LI Bldg.

L’inauguration et la conférence de presse à 15h comporteront la cérémonie officielle de coupure du ruban et des discours de représentants de la Faculté des arts, du Département de français, de la communauté fransaskoise et de l’Institut français. Annette Campagne et Dave Lawlor fourniront un divertissement musical.

La nouvelle rectrice et vice-chancelière, Madame Vianne Timmons, s’adressera à l’auditoire au cours de la célébration de 17h, dans le cadre de sa campagne « L’Université de Regina, plus forte avec la communauté à ses côtés » (Greater Together with the Community). Cette célébration sera accompagnée de musique et de visites guidées des nouveaux espaces du campus francophone en pleine expansion de l’U de R. 

La campagne Plus forte avec la communauté à ses côtés a lieu en conjonction avec la cérémonie de la Collation des diplômes de l’automne et on invite le public à prendre part à de multiples activités qui se dérouleront sur le campus du 14 au 21 octobre. Celles-ci soulignent la devise de l’Université « As One Who Serves » en établissant des liens avec la grande communauté et en la soutenant. Pour connaître la liste des événements prévus sur le campus de l’U de R pendant la semaine, veuillez consulter: www.uregina.ca/presoff/president/President's Message Archives/Greater Together Poster.pdf

- 30 -

Contact:

Allan Pulga
Agent de communications
Institut français - Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca
306.337.3226 

en haut

2008-09-25 : La Table ronde de Talle de Saules ouvre un dialogue constructif entre les Francophones et les Métis

La Table ronde de Talle de Saules ouvre un dialogue constructif entre les Francophones et les Métis

Regina, le 25 septembre 2008 - La fin de semaine dernière, la deuxième édition de la Table ronde itinérante des Francophones et des Métis de l'Ouest canadien a eu lieu à Willow Bunch (Talle de Saules). Cet événement, organisé par l'Institut français, l'Assemblée communautaire fransaskoise et le Willow Bunch Métis Local #17, a réussi à instaurer un dialogue porteur de collaboration et d'une meilleure compréhension entre les communautés francophone et métisse de la Saskatchewan. 

Dans une ambiance de partage culturel, des discussions parfois chargées d'émotion mais toujours positives, la Table ronde a rassemblé plus de 250 participants du sud de la province. La fin de semaine a permis aux représentants des deux peuples d'entamer un dialogue constructif, voire un processus de guérison et de se servir des blessures et des conflits du passé pour apprendre.

« C'était l'occasion d'un rapprochement, » déclare Henri Bouvier, député communautaire de l'ACF, Willow Bunch. « On a pu mieux se connaître en parlant ouvertement, avec franchise et respect, fiers de notre culture respective afin de pouvoir travailler ensemble à l'avenir et de faire rayonner nos cultures dans la communauté. » 

« Il fallait faire face au passé avant de pouvoir aller de l'avant et je pense qu'on y a réussi. » dit Randy Gaudry, ancien président du Willow Bunch Métis Local #17. « Il faut mettre les  stéréotypes de côté. Notre génération y arrivera peut-être, mais nos enfants et nos petits-enfants, eux, le feront certainement. »

Lors des deux discussions en table ronde, les participants ont abordé deux thèmes importants : l'un portait sur la fierté d'être francophone ou Métis et l'autre sur la façon d'accroître cette fierté à l'égard de leurs cultures respectives. L'événement a été également éducatif et divertissant puisqu'il comportait des présentations académiques et plusieurs ateliers culturels et spectacles de musique, de danse et des contes francophones et métis.

- 30 -

Renseignements :

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français - Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca
306.337.3226

en haut

2008-09-15 : 5 à 7 de la rentrée à l’Institut

5 à 7 de la rentrée à l’Institut : le 18 septembre

Regina, le 15 septembre 2008 - Pour célébrer la rentrée scolaire, l'Institut français invite le grand public, la communauté universitaire, et les médias à son premier Jeudi de l'Institut mensuel de l'année.

Le jeudi 18 septembre, dans la Rotonde de l'Institut (LI 216) dès 17h, venez voir les nouvelles additions à l'Institut cette année : le Centre de services aux étudiants, la salle d'interprétation simultanée et la collection de CD, DVD et bandes dessinées disponible pour tous. On lancera également le ‘Canal F' et le nouveau site Web de l'Institut.

L'Institut profitera de l'occasion pour annoncer sa programmation socioculturelle d'automne. Nous invitons toutes les personnes intéressées à s'inscrire aux ateliers en aquarelle, en écriture, en chorale et en danse swing.

Antoine Guibal, le nouvel assistant du Département de français, vous interprétera quelques pièces de jazz à la guitare. Fromages, gringotines et boissons non alcoolisées seront offerts par l'Institut français. Du vin et de la bière seront également vendus sur place. 

Stationnement gratuit disponible dans le lot 3M (pour éviter les contraventions, veuillez donner votre numéro de plaque d'immatriculation à la réception de la Rotonde.) Vous pouvez également vous garer devant l'Institut (lot 2) mais vous devez approvisionner le parcomètre!

Au plaisir de vous voir!

- 30 -

Renseignements : 

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français - Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca 
306.337.3226

en haut

2008-07-14 : Les semaines d’Immersion d’été à l’Institut français commencent le 14 juillet

Les semaines d’Immersion d’été à l’Institut français commencent le 14 juillet

Regina, le 14 juillet 2008 - C'est aujourd'hui que débutent les semaines d'immersion d'été à l'Institut français. Cette année, 70 participants issus de milieux anglophones divers, profiteront d'une ambiance francophone d'une durée d'une ou deux semaines, soit du 14 au 25 juillet. 

L'Institut français propose aux participants un programme d'activités variées en français qui vise à développer la compréhension et l'expression. 

Une nouveauté au programme cette année est l'accès au laboratoire de langues permettant l'écoute de vidéos et de divers documents sonores. En plus des activités favorisant l'interaction orale et des expériences authentiques de communication selon un thème spécifique, les participants profiteront également d'activités socioculturelles, en l'occurrence une visite guidée (en français!) des expositions en cours à la galerie MacKenzie, d'activités sportives, de jeux de société, de soirées cinéma, d'une soirée repas et animation culturelle et bien d'autres, pour en faire un horaire bien chargé!

Le public est cordialement invité à se joindre à nous pour participer aux soirées cinéma. Pour plus d'information, veuillez visiter notre site web: www.nstitutfrancais.uregina.ca/

L'Institut français répond aux besoins éducatifs postsecondaires des étudiants francophones et bilingues de la Saskatchewan. Il s'engage dans le développement linguistique et culturel de la communauté fransaskoise.

- 30 -

Renseignements : 

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français - Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca 
306.337.3226

en haut

2008-06-18 : La Table ronde itinérante de Talle de Saules va instaurer un dialogue entre Francophones et Métis

La Table ronde itinérante de Talle de Saules va instaurer un dialogue entre Francophones et Métis

Regina, le 18 juin 2008 - Deux des peuples fondateurs de la Saskatchewan et de l'Ouest canadien sont invités à se réunir, en septembre, pour une rencontre communautaire capitale où se conjugueront partage, apprentissage et célébration. L'Institut français et ses partenaires - l'Assemblée communautaire fransaskoise et le Willow Bunch Métis Local #17 - sont fiers d'annoncer la toute dernière édition de la Table ronde itinérante des Francophones et des Métis de l'Ouest canadien, qui aura lieu à Talle de Saules (Willow Bunch) du 19 au 21 septembre.

À la suite de la Table ronde inaugurale de Batoche, qui a rassemblé, l'an passé, 180 Métis et Francophones des régions centre et nord de la Saskatchewan, l'événement de cette année réunira les participants communautaires du sud de la province. La Table ronde itinérante est importante car elle favorise le début d'une relation constructive entre les Francophones et les Métis, deux peuples qui se sont éloignés l'un de l'autre depuis la Résistance de 1885.

« Nous sommes heureux d'avoir l'occasion de travailler avec les communautés locales pour renforcer la relation qui est en train de se développer entre Francophones et Métis, » déclare Peter Dorrington, président du Comité organisateur de la Table ronde et directeur adjoint de l'Institut français. « Personne ne s'attend à combler le fossé créé par 120 ans d'histoire en une fin de semaine, mais nous sommes convaincus que la table ronde permettra aux Métis et aux Francophones du sud de la province d'entamer un dialogue constructif et peut-être même d'amorcer un processus de guérison. »

La Table ronde itinérante de Talle de Saules proposera deux discussions communautaires en table ronde, des spectacles artistiques et des ateliers culturels intégrés, ainsi que des présentations communautaires et scientifiques. Un service d'interprétation sera disponible afin de permettre aux participants de s'exprimer en français ou en anglais. Les participants seront aussi encouragés à s'exprimer dans l'une ou l'autre des diverses langues métisses. Le grand public est chaleureusement invité à s'inscrire à la Table ronde de Talle de Saules, auprès de l'Institut français, en composant le numéro sans frais 1.866.214.8097 ou bien en ligne (http://willowbunch2008.uregina.ca/).

- 30 -

Renseignements : 

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français - Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca 
306.337.3226

en haut

2008-06-12 : L'équipe ‘Franco-Fun' remporte la médaille d'argent aux "Olympiques du bureau" de l'U de R

L'équipe ‘Franco-Fun' remporte la médaille d'argent aux "Olympiques du bureau" de l'U de R

Regina, le 12 juin 2008 - L'Institut français est heureux d'annoncer que son équipe, l'équipe « Franco-Fun », a gagné la deuxième place au pique-nique annuel « Gathering on the Green » réunissant tous les employés de l'Université de Regina. 

Les six coéquipiers de ‘Franco-Fun' - Mylène Guerrette, Caroline Lévesque, Emily Murtha, Ken Bos, Frédéric Dupré et Allan Pulga - ont représenté l'Institut avec fierté et enthousiasme en participant aux épreuves qui, cette année, consistaient en une course de relais et une épreuve créative. 

La course relais comprenait un parcours où un équipier en poussait un autre assis dans une chaise de bureau à roulettes, une résolution de problème mathématique, une réorganisation de dossier et finalement une course d'obstacles pour remplir d'eau un pot de café... une tasse à la fois. Pour l'épreuve créative, l'équipe a dû concevoir un costume en n'utilisant que des autocollants et de l'emballage à bulles suivi bien sûr du défilé de mode!

Bien que l'équipe Franco-Fun ait dû s'incliner devant « Six and the City », l'équipe victorieuse représentant le Bureau du recrutement d'étudiants de l'U de R, les deux équipes étaient contentes de battre les anciens champions de la Faculté de génie. 

« C'était une compétition assez serrée, mais on a fait de notre mieux, » a déclaré la capitaine de l'équipe Franco-Fun, Caroline Lévesque. « On n'est pas déçu du tout. Nous voulions bien représenter l'Institut et nous amuser, et on a réussi à faire les deux! »

- 30 -

Renseignements : 

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français - Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca 
306.337.3226

en haut

2008-05-01 : Le CRFM contribue à la nouvelle Encyclopédie du patrimoine culturel de l’Amérique française

Le CRFM contribue à la nouvelle Encyclopédie du patrimoine culturel de l’Amérique française

Regina, le 1 mai 2008 – Cette année, qui marque le 400e anniversaire de l’arrivée française en Amérique du Nord, le Centre canadien de recherche sur les francophonies en milieu minoritaire (CRFM) de l’Institut français est fier d’annoncer la mise en ligne de l’Encyclopédie du patrimoine culturel de l’Amérique française à l’adresse suivante: www.ameriquefrancaise.org.

Le CRFM assume la coordination d’articles pour la Saskatchewan, l’Alberta, la Colombie-Britannique le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest pour cette nouvelle encyclopédie. Une trentaine d’articles est actuellement disponible en ligne, dont quatre pour la région couverte par le CRFM. Ces articles sont écrits par des auteurs provenant des milieux universitaires et communautaires. Plusieurs autres articles sont actuellement en préparation.

« Pour le CRFM, cette encyclopédie est une occasion extraordinaire de mettre en valeur le patrimoine fransaskois ainsi que la richesse et la diversité du patrimoine francophone de l’Ouest canadien, » déclare M. Frédéric Dupré, Coordonnateur du CRFM. « On est toujours à la recherche de nouveaux collaborateurs pour contribuer à assurer une présence vibrante de la francophonie de l’Ouest canadien dans cette nouvelle encyclopédie. »

L’Encyclopédie du patrimoine culturel de l’Amérique française est placée sous la direction de M. Laurier Turgeon, professeur d’histoire et d’ethnologie, directeur de l’Institut du patrimoine culturel de l’Université Laval. Le projet a pour but d’étudier les principaux éléments de ce patrimoine diversifié, sous toutes ses formes et dans toutes les régions du continent, à travers les 400 ans de présence française en Amérique du Nord.

La planification du projet a débuté en 2001 et sa réalisation a commencé en février 2005.

- 30 -

Renseignements : 

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français - Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca 
306.337.3226

en haut

2008-05-01 : L’Université de Regina présente sa nouvelle rectrice, Mme Vianne Timmons

L’Université de Regina présente sa nouvelle rectrice, Mme Vianne Timmons

Mo Bundon, président du Conseil des gouverneurs de l’Université de Regina, a annoncé aujourd’hui, que Mme Vianne Timmons, Ph.D., sera la septième rectrice et vice-chancelière de l’Université de Regina (U de R). 

«Ses réalisations universitaires et ses états de service exemplaires dans le leadership au niveau de la haute administration font de Mme Timmons un choix idéal pour le poste de rectrice et vice-chancelière de l’Université de Regina,» a déclaré M. Bundon. « Toute sa vie professionnelle témoigne de son amour de l’enseignement et de la recherche, et de son engagement vis à vis des étudiants. Nous sommes très heureux qu’elle puisse maintenant faire profiter notre institution de ses succès.» Mme Timmons apporte à l’U de R une vaste expérience tant au niveau universitaire qu’au niveau administratif ainsi qu’un engagement communautaire soutenu. Elle est actuellement vice rectrice du développement universitaire à UPEI (University of Prince Edward Island). Professeur en éducation, elle a été directrice du Département d’éducation à St. Francis Xavier University et Doyenne de la Faculté d’éducation à UPEI.  [Veuillez consulter la fiche d’information jointe pour en savoir plus au sujet de Mme Timmons.]

«L’Université de Regina sert la grande communauté en jouant de nombreux rôles importants dans la ville et dans la province,» a déclaré Mme Timmons. «Je suis heureuse d’avoir la chance de poursuivre la construction d’un environnement d’apprentissage renommé, tant au niveau national qu’international, pour son expérience en enseignement, recherche et culture et pour l’accueil qu’elle offre aux étudiants.»

Mme Timmons dirigera l’Université alors que celle-ci continue à élargir son programme de recherche et à présenter de nouvelles initiatives afin de faire de l’U de R le premier choix d’un nombre croissant d’étudiants.

M. Bundon a également saisi l’occasion pour reconnaître le travail effectué par M. Tomkins, Ph. D., recteur actuel de l’U de R. «L’Université doit beaucoup à M. Tomkins. Ses qualités de leadership et son engagement personnel vis à vis de la U de R se feront sentir pendant de longues années,» a déclaré M. Bundon.

M. Tomkins demeurera recteur et vice-chancelier jusqu’au 30 juin 2008 puis Mme Timmons prendra la relève. Mme Timmons deviendra officiellement rectrice et vice-chancelière lors de la Collation des diplômes de l’automne, en octobre.

- 30 -

Renseignements : 

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français - Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca 
306.337.3226

en haut

2008-04-28 : L’Institut français co-fondateur du Consortium pour 2e cycle en éducation

L’Institut français co-fondateur du Consortium pour 2e cycle en éducation

Regina, le 28 avril 2008 - Après des années d’attente, les enseignants français de la Saskatchewan devraient bientôt avoir un programme de maîtrise en éducation française dans la province. Le 25 avril dernier, l’Institut français, Université de Regina, a signé un protocole d’entente avec trois autres universités officialisant la création du Consortium des établissements universitaires de l’Ouest canadien pour l’offre en français du programme de 2e cycle en éducation.

Le Consortium, qui comprend l’Institut français, le Collège universitaire de Saint-Boniface au Manitoba, le Campus Saint-Jean de l’Université de l’Alberta et le Bureau des affaires francophones et francophiles de l’Université Simon Fraser, a pour but de rendre accessibles les cours et programmes de 2e cycle en éducation française offerts par les partenaires et d’en faire la promotion.

Étant membre du Consortium, l’Institut français collabore avec la Faculté d’éducation et la Faculté des études supérieures et de la recherche de l’Université de Regina pour mettre sur pied une maîtrise en éducation française à l’Université de Regina. Le programme proposé, qui attend son approbation finale dans les prochains mois, débutera probablement à l’été 2009.

« L’Institut français savait depuis longtemps que les enseignants dans les écoles fransaskoises, les programmes d’immersion et les programmes de français de base avaient besoin d’une maîtrise en éducation française pour les aider dans leur développement professionnel, » déclare M. Peter Dorrington, directeur adjoint de l’Institut français.

« En développant des cours en ligne, en facilitant les crédits transférables et la mobilité des professeurs et des étudiants, le Consortium réduit le défi de développer une maîtrise en éducation française à l’Université de Regina. »

Pour de plus amples renseignements sur le Consortium, veuillez consulter : www.medouest.ca

- 30 -

Renseignements : 

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français - Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca 
306.337.3226

en haut

2008-04-10 : Nomination d'Allan Pulga

Nomination d'Allan Pulga

Regina, le 10 avril 2008 - C’est avec grand plaisir que l’Institut français, Université de Regina, annonce la nomination d’Allan Pulga comme Agent de communication.

Allan est originaire de Regina où il a étudié en immersion française à l’École Wilfrid Walker et à Campbell Collegiate. Il possède deux baccalauréats de l’Université de Regina, l’un en biologie et l’autre en journalisme. Ses expériences de travail incluent des postes divers en médias et  communications, y compris quelques stages bilingues à Québec, à Rimouski et même au Sénégal avec Journalistes pour les droits humains.

Allan adore voyager et découvrir d’autres cultures. Il est ravi de se joindre à l’équipe de l’Institut français et a hâte de faire plus ample connaissance avec la communauté universitaire dans le cadre de ses nouvelles fonctions.

Veuillez vous joindre à nous pour féliciter Allan et l’accueillir chaleureusement.

- 30 -

Renseignements : 

Allan Pulga
Agent de communication
Institut français - Université de Regina
allan.pulga@uregina.ca 
306.337.3226

en haut

 

 

 

Renseignements :
  Communications de La Cité universitaire francophone
  communications.cite@uregina.ca | 306.585.4828