Programme d'excellence professionnelle (PEP)

Conférences PEP et Webinaires 

« Le Programme d'excellence professionnelle (PEP) vise dans un premier temps à répondre aux  besoins de formation continue en français des professionnels de la santé. Le PEP a pour objectif d'améliorer la pratique au quotidien des professionnels dans les communautés francophones en situation minoritaire, de favoriser les échanges entre professionnels de la santé et d'enrichir le volet académique des stagiaires. » Source: http://www.cnfs.ca/pep-programmation-automne-2016

Ainsi, grâce au Consortium national de formation en santé (CNFS) volet Université d'Ottawa, les présentations peuvent être suivies directement sur le web à partir de votre ordinateur ou en vidéoconférence à La Cité universitaire francophone de l'Université de Regina. 

Abordant des sujets d'actualité variés et professionalisants, ces conférences sont gratuites et d'une durée d'environ 1h30. 

Pour participer ou pour plus de renseignements sur les activités du CNFS, contactez: 

Jeanne Dumas
Coordonnatrice, Projet du CNFS 
La Cité universitaire francophone, Université de Regina 
cnfs.cite@uregina.ca | 306.337.3110
www.cnfs.net

Cette initiative est financée par Santé Canada dans le cadre de la feuille de route pour les langues officielles du Canada 2013-2018 : éducation, immigration, communautés.

Programme automne 2017

L’influence du contexte sur le développement des enfants d’âge préscolaire : résultats d’une recherche-intervention

Date : Le 12 octobre 2017        Heure : 10h à 11h

Louise Legault, Ph. D.
Chercheure associée
Société de recherche sociale appliquée (SRSA), Ottawa 

Devenir francophone est l’aboutissement d’un processus de socialisation prenant place dans les milieux familial, préscolaire, scolaire et socio-institutionnel. Or, la réalité d’un contexte minoritaire fait en sorte que les enfants d’âge préscolaire sont exposés à deux cultures à un moment où leur identité se définit et leurs habiletés langagières sont en développement. D’où l’importance de les exposer au français dans l’ensemble des contextes sociaux dès la petite enfance.

C’est dans cet esprit que le projet Capacité d’appren-tissage a évalué rigoureusement un programme visant à influencer les principaux milieux – garderie et foyer – dans lesquels l’enfant grandit, avec une attention particulière au développement des compétences langagières, de l’identité et du sentiment d’appartenance envers la communauté francophone, en plus de l’acquisition de compétences associées à la réussite scolaire. Au-delà de ces retombées, cette stratégie est l’une parmi d’autres sur laquelle comptent les communautés francophones minoritaires pour assurer leur vitalité ethnolinguistique.

En vidéoconférence à La Cité universitaire francophone et en webinaire

-----------------------------------

Favoriser l’adoption de l’activité physique auprès des personnes atteintes de troubles mentaux sévères : une étude de cas à l’Hôpital Montfort

Date : Le 23 octobre 2017        Heure : 10 h à 11 h

Eva Guérin, Ph. D.
Hôpital Montfort et ISM-Recherche
Jean Pierre Dupuis, IA
ÉCTI-Ottawa (Hôpital Montfort)

Les personnes souffrant de troubles de santé mentale sévères ont des difficultés importantes sur le plan psychologique, cognitif, et social. On remarque souvent des niveaux élevés d’obésité et un état de santé physique diminué. L’activité physique (AP) a le potentiel d’améliorer la qualité de vie par le biais d’une amélioration de la santé physique et d’une réduction des difficultés psychiatriques et sociales. En dépit de ces bienfaits, un grand nombre de personnes atteintes de troubles de santé mentale sévères présentent un mode de vie sédentaire. Ainsi, l’Équipe communautaire de traitement intensif (ÉCTI) de l’Hôpital Montfort a mis en œuvre un programme d’AP individualisé à leur clientèle qui a fait l’objet d’une étude pilote. Lors de cette conférence, nous présenterons des résultats importants concernant les objectifs principaux de cette recherche, soit documenter les éléments facilitateurs de ce programme (nature de l’intervention) ainsi que les déterminants motivationnels et les bienfaits biopsychosociaux.

En vidéoconférence à La Cité universitaire francophone et en webinaire

-----------------------------------

Créer pour lutter : l’Art au service de la résistance

Date : Le 6 novembre 2017        Heure : 11 h à midi

Vanessa Couturier
Intervenante militante féministe responsable du volet Défense de droits et Cour criminelle (Maison Unies-Vers-Femmes), Coordonnatrice (FemAnVi)
Université d’Ottawa, Faculté des sciences sociales

L’art : lieu de rassemblement, d’intervention, de résistance et de changement. Né d’une initiative d’étudiant.e.s et fruit d’un travail collectif, ce projet d’exposition d’art permanente a vu le jour en 2015 à l’Université d’Ottawa. Cette présentation explore le contexte, le développement et les résultats liés au projet tout en proposant une réflexion quant aux méthodes novatrices et alternatives de penser les pratiques en service social et en santé.

En vidéoconférence à La Cité universitaire francophone et en webinaire

-----------------------------------

La pratique et les effets de la pleine conscience

Date: Le 22 septembre 2017     

Heure: 10h à 11h

André Vellino
Professeur agrégé
Université d’Ottawa, École des sciences de l’information

Cette conférence est une introduction à la théorie et la pratique de la pleine conscience y compris des exercices pratiques pour illustrer certains points saillants. Seront aussi présentés quelques-uns des effets qui ont été étudiés dans la littérature scientifique sur la pleine conscience.

 

 

 

Programme hiver 2017

  • La participation des patients dans la conception de technologies de télésanté : un projet de télésurveillance de patients cardiaques

 Le 31 janvier 2017 de 11 h à 12 h

Sylvie Grosjean, Professeure agrégée, Département de communication Université d’Ottawa

Dans cette présentation, notre objectif est de proposer dans un premier temps une réflexion autour des notions de patient partenaire (Patient Engagement) et de savoirs du patient (Knowledge Patient) dans la conception de technologies de télésanté. À partir d’une revue systématique de la littérature, nous verrons que l’approche du patient partenaire, qui est pourtant au cœur du processus d’innovation en santé (télésanté), reste un oubli majeur dans les modèles de conception mobilisés actuellement. Ensuite, dans un second temps, nous montrerons en quoi une méthodologie sur le design participatif permet de créer les conditions de l’engagement des patients et de l’émergence d’un savoir expérientiel rendu communicable et partageable. Pour illustrer notre propos, nous présenterons la méthode d’intervention proposée dans le cadre de la conception d’un dispositif de télésurveillance de patients cardiaques. Nous soulignerons en quoi le dispositif méthodologique mis en œuvre, fait du patient un véritable acteur de l’innovation en télésanté.

 

  • Activité physique et chirurgie de l’obésité : intérêts et limites

Le 1er mars 2017 de 11 h à 12 h

Aurélie Baillot, Professeure Département des sciences infirmières, Université du Québec en Outaouais

La chirurgie de l’obésité est souvent considérée comme une solution de facilité. En effet, cette procédure est très efficace en termes de perte de poids et ne semble pas demander beaucoup d’effort de la part des patients. Cette conférence s’attardera justement à combattre cette idée reçue en présentant les bénéfices et les limites de la chirurgie de l’obésité. Par ailleurs, la pratique d’activité physique régulière est vivement recommandée lors de la prise en charge de l’obésité. Cependant, face à l’efficacité de la chirurgie de l’obésité, est-il nécessaire de proposer une prise en charge en activité physique ? Et quelles seraient les modalités d’intervention à offrir aux patients? Les évidences scientifiques disponibles pour apporter des éléments de réponse à ces questions seront présentées.

 

  • CONFÉRENCE ANNULÉE - L’impact de stratégies d’orientation de l’attention sur la compréhension des histoires en lecture conjointe chez les enfants

Le 28 mars 2017 de 10 h à 11 h

Mélanie Perron et Annie Roy-Charland, Professeures agrégées Département de psychologie, Université Laurentienne

La lecture conjointe fait référence à toute activité de lecture où un lecteur habile lit à un jeune enfant. De toutes les activités éducatives, elle est rapportée comme étant la préférée des enfants et des données empiriques soutiennent son rôle dans le développement des habiletés subséquentes en lecture. La présente conférence fait part de travaux examinant les effets de stratégies qui ont pour but d’attirer l’attention des enfants sur le texte (ex. pointer et surligner les mots) lors de la narration. Les résultats de ces travaux révèlent que les enfants passent plus de temps sur le texte lorsque des stratégies d’orientation sont utilisées. Cet effet est davantage marqué pour le temps sur le texte d’un livre facile que d’un livre difficile, et davantage chez des enfants de 2e année que de 1e année. Or, il faut noter que les gains sont, sommes toutes, modestes. Nous avons également examiné l’effet de ces stratégies sur la compréhension de la narration. Aucun effet n’est observé sur la narration pour des questions portant sur le contenu explicite de l’histoire. Par contre, des résultats complexes sont observés pour les questions portant sur le contenu implicite. En effet, une interaction triple montre que les enfants de 2e année seulement obtiennent des meilleurs résultats pour les questions implicites du texte facile et uniquement dans la condition où le texte est surligné.

 

  • L’aide médicale à mourir : réflexion entourant l’application clinique de la loi au Canada

Le 26 avril 2017 de 12 h à 13 h, heure de l’Est

Isabelle Marcoux, Professeure agrégée, Faculté des sciences de la santé, École interdisciplinaire des sciences de la santé, Université d’Ottawa

Cette conférence vise à présenter les critères d’application de la loi sur l’aide médicale à mourir au Canada et à susciter la réflexion sur les enjeux qui y sont associés.

en haut

Programme automne 2016

  • Jeudi 6 octobre de 9h30 à 11h

    Psychologie positive - Introduction à la science du bonheur
    Présentée par Natalie Poulin-Lehoux, Consultante en éducation
    En webinaire et en vidéoconférence à La Cité universitaire francophone de l'Université de Regina (Language Institute Building, LI129)

L’approche de la psychologie positive est une approche à la santé mentale où nous examinons les traits et les caractéristiques de la personne heureuse plutôt que d’étudier les maladies telles l’anxiété et la dépression. Le but de cette approche est d’identifier le chemin le plus efficace vers le mieux-être en se basant sur des individus qui sont déjà heureux, c’est-à-dire en regardant des pratiques gagnantes pour être heureux. Dans cette formation, nous explorons ce qu’est le bonheur, ce qu’il n’est pas, ses ingrédients ainsi que les obstacles pour l’atteindre. Nous examinerons aussi les caractéristiques, les croyances et les états des gens heureux. Finalement, nous identifierons les méthodes propices à cultiver le bonheur dans la vie d’un individu qui ont été démontrées par les recherches.

 

  • Jeudi 10 novembre de 10h30 à 12h

    Le plaisir de se raconter: l'impact du récit de vie sur la santé des personnes âgées francophones
    Présentée par Pierrot Ross-Tremblay, PhD., Directeur et professeur adjoint à l'Université Laurentienne et Nawel Hamidi, Doctorante et chargée d'enseignement à l'Université Laurentienne
    En webinaire et en vidéoconférence à La Cité universitaire francophone de l'Université de Regina​ (Language Institute Building, LI129)

La nostalgie est une ressource précieuse dont les bienfaits potentiels sont généralement sous-estimés, en particulier chez les personnes âgées. En effet, la réactivation de bonnes mémoires du passé, comme les souvenirs d’enfance, a des bienfaits surprenants. Or, le passage du temps crée une distance naturelle entre les gens et leurs mémoires laquelle réduit l’accès à leurs souvenirs et aux bienfaits de leur remémoration. Cette distance peut être réduite par une écoute attentive et empathique des personnes qui permettent de faire remonter en surface les meilleurs souvenirs éloignés et parfois oubliés. Les conférenciers feront état de différents projets utilisant le récit de vie et la mémoire comme outil de transformation et de leurs différents impacts positifs sur la vie des gens vulnérables et marginalisés.

 

  • Jeudi 1er décembre de 10h30 à 12h

    Comment aider les survivants du cancer à mieux vivre avec la peur de la récidive?
    Présentée par Sophie Lebel, Ph.D., Professeure agrégée à l'Université d'Ottawa
    En webinaire et en vidéoconférence à La Cité universitaire francophone de l'Université de Regina​ (Language Institute Building, LI129)

Dans ce webinaire, Dre Lebel présentera les aspects théoriques et pratiques de la peur de la récidive du cancer. En appuyant ses travaux de recherche sur une intervention de groupe cognitivo-existentielle adressant la peur de la récidive, elle présentera le modèle théorique de cette intervention et ses six objectifs et cibles thérapeutiques. À partir d’un exemple de cas, elle illustrera les exercices utilisés lors de cette intervention afin de cibler chacun des objectifs.

en haut

Besoin de tutorat? Le service de tutorat est gratuit pour tous les étudiants de l'Université de Regina qui suivent un cours en français.